Uncategorized - 4th May 2017
Tags:

Ne vous sentez pas coupable, soyez fiers

IMG_1729_900x416

S’intégrer dans un groupe de coureurs en étant parent peut être difficile. J’ai personnellement de la difficulté à me joindre à mon parkrun local quelques semaines, surtout quand mon mari travaille, et que je ne veux pas sortir mon enfant du lit pour l’apporter avec moi dans le vent et dans le champ humide pour me regarder courir autour de celui-ci. J’ai essayé de l’emmener avec moi pour faire du bénévolat, et elle a aimé ça. Mais pas autant que de rester dans son lit chaud et douillet.

 

J’ai souhaité qu’elle puisse voir comment j’aime me dépasser et comment j’ai voulu être un modèle pour elle pour qu’elle puisse se joindre à moi aussi, mais malheureusement non, « je n’aime pas courir maman! » était sa réponse. Pour être honnête, je n’aimais pas courir en crosscountry ou faire de longues distances aussi quand j’étais jeune.

 

Même de voir des jeunes de son âge faire parkrun ne l’a pas inspiré. Mais j’ai persévéré et j’ai aussi souvent souffert de culpabilité, car je ne donnais pas une attention constante à mon enfant la fin de semaine. Les journées que je ne l’apporte pas avec moi j’essaie de faire le parkrun le plus rapidement possible pour apaiser ma culpabilité en arrivant à 8 h 55 et en quittant aussitôt que j’ai terminé en me dépêchant pour redevenir maman à nouveau. Je manque le café social après et la camaraderie de parkrun pour apaiser ma culpabilité.

Récemment, pendant que je courrais à parkrun, une mère plus jeune me dépassa et me dit qu’elle a laissé son enfant derrière dans la poussette en s’exclamant « courir fait de moi une meilleure mère! ». Je ne l’ai pas questionné à savoir pourquoi, mais j’imagine que c’est aussi un cas de « mère coupable ». Nous n’avons pas à se justifier pourquoi nous ne sommes pas en train de s’occuper de nos enfants 24 h/7jours.

 

Donc à vous chers parents qui souffrent et se culpabilisent de faire quelque chose pour soi pour une heure les samedis matins, souvenez-vous qu’on n’a pas à se faire des excuses pour aller à parkrun et pour apprécier notre course. Nous devons voir le contact social, les endorphines et les bénéfices de l’exercice physique et l’effet positif de réussite que ça apporte à notre mental, nos enfants ont des parents heureux ce qui est sans prix, alors il n’y a rien à se sentir coupable!

 

IMG_0042_900x416

 

 

Suzanne Brooks

Directrice d’événement à Nosehill parkrun

Traduit par Annie Bellemare

Share this with friends:

Join the discussion:

IMG_7450900416

Nos bénévoles, notre parc…un merci à tous les deux

Nous avons été bénis avec l’une des équipes de bénévoles les plus dévoués au parkrun Frédéric Back. La chose la plus incroyable est que chaque semaine ils voyagent environ 30 minutes en voiture ou bien plus d’une heure par autobus et métro pour se rendre au parc. Soutenu par la Ville de Montréal pour encourager…

IMG_7247900x416

Our volunteers, our park…a nod to you both

To say we’ve been blessed with one of the most dedicated core team of volunteers at parkrun Frederic Back is a major understatement. The most incredible thing too is that every week they travel about 30 minutes by car or well over an hour each way by public transit to get to the park. Supported…