Uncategorized - 18th May 2017
Tags:

« Comment avez-vous entendu parler de parkrun? »

WTBY900x416

J’aime entendre les réponses à cette question, spécialement ici, au Canada où parkrun est établi depuis moins d’un an, mais qui continue de grandir en force.

 

J’ai, originalement, entendu à propos de parkrun quand je vivais en Angleterre en 2012. Je résidais dans la petite ville de Basingstoke, où j’ai joint un club local de squash et lors de l’après-joute, les vendredis soirs, quelques joueuses parlaient d’aller faire le « parkrun » le matin suivant. L’une d’elles a mentionné que depuis qu’elle participe à parkrun, son endurance lorsqu’elle joue au squash s’est améliorée. Je cours depuis que je suis toute petite, mais j’étais à la recherche de n’importe quoi pour pouvoir m’améliorer au squash!

 

Ça m’a pris quelques samedis avant de m’inscrire pour avoir mon code-barre. Ça m’a ensuite pris encore quelques semaines avant de ramasser mon énergie pour faire ma première course à pied du samedi matin qui a été le 21 mars 2012, et j’ai reproduit l’expérience 54 fois de plus à Basingstoke (plus deux fois touristes) jusqu’à ce que je déménage au Canada en 2014. Et oui, pendant ce temps, mon squash s’est amélioré!

 

collage600

 

En avançant rapidement à aujourd’hui. Dès que j’ai su que parkrun était en route vers le Canada, j’ai su que je devais être dedans. J’ai contacté le directeur du pays, et on a parlé de faire grandir parkrun au Canada et tout le reste s’est enchaîné. Par pur hasard, il a aussi été le premier directeur de mon parkrun local à Basingstoke! Après quelques mois de planification, de demandes de permis et tout le côté plaisant administratif en arrière-scène que cela demande, je suis maintenant capable de demander aux participants : comment avez-vous entendu parler à propos de Whitby parkrun? »

 

Les réponses incluent :

-          Le plus évident… « tu n’arrêtes pas d’en parler! »;

-          Les touristes de parkrun qui ont fait la recherche pour trouver le parkrun le plus près pendant leurs vacances;

-          J’ai visité un parkrun pendant que j’étais en vacances, et maintenant j’en suis accro!;

-          Les coureurs qui aiment prendre place à des courses gratuites, régulières, et qui nous ont trouvés dans les publications de leur voisinage sur Facebook;

-          Les coureurs d’été qui ont entendu parler de parkrun dans la revue Canadian Running;

-          Quelques-uns nous ont trouvés lorsqu’ils cherchaient un programme de course du genre à « Couch to 5k »;

-          Un coureur a eu 31 ans cette année et il veut prendre place à 31 courses;

 

Ma partie préférée de chaque semaine est d’être à la ligne d’arrivée pour entendre ces histoires. Entendre comment un simple événement peut motiver et inspirer, peut-importe si le but est de courir un 5 k, de battre son propre record, ou d’ajouter parkrun à une routine de semaine pour atteindre ses objectifs au-dessus et au-delà de la course.

J’ai hâte d’entendre comment VOUS avez entendu parler de parkrun!

 

Aneez Kanji

Directeur du Whitby parkrun
Traduit par Annie Bellemare

 

 

Share this with friends:

Join the discussion:

IMG_7450900416

Nos bénévoles, notre parc…un merci à tous les deux

Nous avons été bénis avec l’une des équipes de bénévoles les plus dévoués au parkrun Frédéric Back. La chose la plus incroyable est que chaque semaine ils voyagent environ 30 minutes en voiture ou bien plus d’une heure par autobus et métro pour se rendre au parc. Soutenu par la Ville de Montréal pour encourager…

IMG_7247900x416

Our volunteers, our park…a nod to you both

To say we’ve been blessed with one of the most dedicated core team of volunteers at parkrun Frederic Back is a major understatement. The most incredible thing too is that every week they travel about 30 minutes by car or well over an hour each way by public transit to get to the park. Supported…