Uncategorized - 3rd August 2017
Tags:

L’histoire d’une coureuse réticente

20229241_513927658938634_8214765765193787130_n

Il y a deux choses que je déteste vraiment : courir, et me réveiller tôt la fin de semaine. Pour ces raisons, je n’ai jamais réellement senti que parkrun serait ma tasse de thé. Malheureusement pour moi, ce fût non optionnel pendant mes vacances au Canada quand je suis venue visiter mon amie Bex. Bex est la directrice d’événement du parkrun de Richmond Olympic qui m’avait nonchalamment avisé que si j’allais la visiter, ma présence serait obligatoire aux parkruns de Calgary et Richmond, qui sont sur notre plan de vacances. Ce n’était pas vraiment la façon de j’avais envisagé mes vacances.

 

Je peux dire honnêtement que je craignais le premier parkrun qu’on a participé lors d’une matinée chaude à Calgary; par contre j’ai accepté que ça pourrait aider à contre balancer la grande quantité de friture qu’on a mangé la veille au fameux Stampede. Mes inquiétudes principales étaient à propos de ma lenteur à la course, est-ce que tout le monde va me dépasser et je vais finir dernière? Est-ce que mes jambes vont m’abandonner au milieu de la côte vers la fin? Mes pensées se sont rapidement arrêtées quand nous sommes arrivées et que j’ai vu une personne de Geordie, qui m’a reconnue avec mon chandail de Newcastle United, qui était là avec ses enfants pendant leurs vacances. Il y avait environ 50 coureurs de tous les âges et d’ici quelques minutes il n’y aura rien de moins que le départ. En me plaçant loin de la ligne de départ, les coureurs plus rapides sont devenus des petites taches dans la distance, mais à mon grand bonheur, j’ai vu qu’il y avait d’autres gens autour de moi soit avec mon rythme de course, qui courraient par intervalles ou qui marchaient, ce qui veut dire que je ne me suis jamais senti seule.

 

19959257_10102083489966813_2452890660846098175_n

Nicole (à gauche) grimace avant son premier parkrun à Nosehill, Calgary

 

 

J’ai tranquillement pris ma place dans le parcours et j’ai adoré être en compagnie des autres coureurs autour de moi. Quand je me suis enfin rendue devant la côte épique près de la fin, j’étais déterminée de la monter sans marcher, et le tout en étant carburée par du gâteau au fromage frit et en ayant Céline Dion dans les oreilles, j’ai monté et j’ai franchi la ligne d’arrivée. J’ai complété mon tout premier parkrun à vie.

 

Mon deuxième parkrun est arrivé deux semaines après à Richmond Olympic et j’étais ravie de voir que non seulement le parcours est plat et que la température est plus douce, mais qu’il y avait une autre personne de Geordie qui participait. Je me suis sentie encore plus confiante et que je pourrai terminer le parcours et supprimer trois minutes du temps que j’avais fait deux semaines plus tôt. Encore une fois, j’ai adoré courir avec des gens de tous âges et habiletés et particulièrement se récompenser avec un café et un beigne du Tim Horton’s après.

 

 

Cover photo

En attaquant la cours à Richmond Olympic

 

Je suis maintenant de retour au Royaume-Uni et au grand bonheur de ma partenaire j’ai sorti du lit ce matin, un samedi, pour compléter mon troisième parkrun à Woodhouse Moor à Leeds, quelque chose que je ne croyais jamais dire! Mon conseil à tous les coureurs réticents (ou ceux qui sont réticents à se lever tôt) c’est de plonger et de se donner une chance. parkrun accueille tous les coureurs et ceux comme nous qui ne sont pas des athlètes naturels, bref c’est pour tout le monde.

Par Nicole Woodward, nouvellement adepte de parkrun.

 

At Woodhouse Moor, Leeds, famous for being the first parkrun outside of London

At Woodhouse Moor, Leeds, famous for being the first parkrun outside of London

 

Avec Kerry à Woodhouse Moor, Leeds, reconnu pour être le premier parkrun hors de Londres

 

Traduit par Annie Bellemare

 

Share this with friends:

Join the discussion:

Meryl2

Putting parkrunners in the picture

People have been asking me a lot lately why I am always taking photos at parkrun and never actually running, so I thought I would explain how not being able to run has helped me fall in love with volunteering.   After a successful marathon last year, and running parkrun through the winter, I fractured…

22412480626_600545f97d_k

Christmas at parkrun

The holidays are traditionally an occasion when people come together to spend time with friends and family. Sadly, we know that too many people will spend the festive period alone this year.   parkrun has always been about bringing people together from all walks of life, and at this time of year we all have an opportunity…