Uncategorized - 3rd May 2018
Tags:

Une Attention Bien Nécessaire

bill2900x416

Cette semaine, Bill Justus, notre directeur des événements d’Okanagan Parkrun, nous parle de son expérience d’une maladie auto-immune et de la façon dont Parkrun lui a permis de se concentrer.

 

Un énorme changement qui est arrivé en une seule étape! Nous avons tous entendu ça : « Le voyage commence seulement en une seule étape ». Il y a 100 citations qui nous disent de bouger, de faire le saut, de commencer, va le chercher et ça continue. Pourquoi alors c’est si difficile pour nous, les humains, nous sommes devenus tellement inactifs, sédentaires et attachés à notre maison. Nous restons assis à jouer à des jeux dont nous sommes accros sur nos cellulaires, on dort et on mange. Aujourd’hui, je vais vous en dire un peu plus long sur moi, directeur d’événement du parkrun d’Okanagan.

 

Voici mon histoire; il était une fois, j’étais le gars qui courrait 10 km en 30 minutes, j’ai couru des marathons, des ultras, et des Ironmans et c’était il y a très longtemps et ce fût un très long chemin, avec plusieurs obstacles en cours de chemin. Je dois remercier la communauté de parkrun pour m’aider à trouver ma joie, ma passion, ma vie. J’ai été un coureur pendant quatre décennies ou plus, et en un battement de cils, j’ai arrêté. Je suis allé pour une visite médicale et je me suis fait dire, arrête, tu dois focusser sur ton traitement et ton régime pour ton opération, tu as une chance de battre cette chose. C’était il y a six ans puis il y a deux ans, encore une visite médicale et boom, quelque chose de nouveau qui est incurable.

 

J’ai toujours trouvé que le plus qu’on fait, le plus qu’on peut faire. Le diagnostique était CIDP (polyneuropathie démyélinisante inflammatoire chronique) bref, c’est une maladie auto immune qui dit à mon système immunitaire de détruire tout ce qui protège mon système nerveux, ce qui laisse le patient MOI en chaise roulante en 6 à 8 mois D’HABITUDE. Il n’y a pas de cure connue, juste un paquet de possibilités. Choisi en une que le médecin m’a dit, et si ça ne fonctionne pas, choisi en une autre.

 

Maintenant le focus n’était pas moi, c’était parkrun, et Dieu merci pour ça, parkrun m’a donné une ouverture, une place pour focusser pas sur ma santé et mon manque de sentiment, mais d’essayer que parkrun soit en santé et en vie! Donc si j’étais dans un fauteuil roulant, j’avais accompli quelque chose dans mes années sur cette planète et j’avais une place qui était invitante et ouverte à tous, j’étais en mission. Comme la CIDP m’a attaqué, j’ai attaqué parkrun, la ville, le gouvernement qui dit oui ou non aux événements. Moi, avec Euan, avons travaillé infatigablement. La maladie était en train de gagner, en prenant mes habilités de courir et même de marcher, tellement que de marcher en bas d’un trottoir me cause un hyper rallongement de mon ménisque et mcl dans mon genou et pourrait me mener à une opération éventuelle. Comme je suis courageux, j’ai continué d’organiser parkrun chaque samedi malgré la douleur, mais le parkun d’Okanagan y était et on avait environ 10 et 20 personnes chaque samedi! Le parkrun d’Okanagan était un succès et continuait de grandir. Maintenant c’est le temps d’essayer et de faire des recherches de tous les traitements connus. Finalement après plusieurs aiguilles, médicaments et tout, nous, les neurologues et moi, avons trouvé quelque chose qui fonctionne! Je commence à guérir et je commence à sentier mes pieds quand je marche, jog et je peux enfin COURIR.

 

 

Alors me voilà aujourd’hui, capable de courir 5 km en moins de 19 minutes à nouveau, je continue à prendre des médicaments tous les jours, je sens mes pieds encore à seulement 90 %, le bénéfice ici n’est pas la mobilité ou la pure joie dans les mouvements, le vent qui souffle dans mes cheveux! C’est les sourires de tout le monde que je vois quand ils quittent la ligne de départ, les encourager.

 

Bill Justus

Directeur d’événement de parkrun Okanagan

Share this with friends:

Join the discussion:

Mark Musk dateline double

Doing the ‘Date-line Double’

Australian parkrun tourist Mark Musk is the third ‘Time Traveler’ welcomed at Richmond Olympic parkrun – our nickname for people who cross the International Date Line to complete 2 parkruns in one day. Here’s Mark’s account of the impressive feat:   I was lucky enough to be asked by my employer to travel to the…

Jen_Moroz_Renton_parkrun-900416

Saucony: Jen’s parkrun Story

Jen Moroz is a Vancouver-based competitive road runner who has represented Canada at two ITU multi-sport world championships, has medaled in half-marathons across Western Canada, and coached the University of British Columbia triathlon club.   She’s also a parkrunner.   You might think that the casual, relaxed nature of parkrun wouldn’t attract competitive runners like Jen, but…