Uncategorized - 10th May 2018
Tags:

Pourquoi nous aimons parkrun

Why we parkrun

Ce fut une longue semaine, vous avez peut-être même eu une grosse soirée le vendredi, mais la fin de semaine est enfin arrivée. Bonheur! Bonheur, jusqu’à ce que vous vous faites brutalement réveiller par une alarme très matinale. MAIS C’EST SAMEDI! Je ne suis pas certaine si je suis la seule dans mes désirs occasionnels de lancer mon réveille-matin à travers la pièce, de me rouler en boule et dormir encore?

 

Donc qu’est-ce qui fait en sorte qu’on continue de sortir du lit aussi tôt la journée de parkrun pour aller courir, jogger, marcher ou être bénévole pour un événement hebdomadaire de 5k? J’étais curieuse, donc j’ai demandé à plein de gens accro de parkrun autour du monde pour avoir leur moment préféré de parkrun. Comme c’est un événement physique, vous devez vous attendre de lire quelques témoignages de records personnels, de sprint face à face et des événements marquants. Mais ça fini que, ce n’est pas ce dont pourquoi nous aimons tous parkrun…

 

Nous aimons parkrun… car tout le monde est bienvenu

 

Margaret and John

Margaret et John

De découvrir que je peux faire parkrun a été ma révélation. Mon fils John m’a introduit à ça – il est un très bon coureur, et j’étais étonnée de voir qu’à l’âge de 70 ans, je pourrais me joindre aussi! 81 parkruns plus tard, j’aime toujours ça! Depuis que John est déménagé au Canada, je parle avec lui tous les samedis après que j’aille terminé ma course jusqu’à la maison, donc mon moment préféré de parkrun est en mai dernier quand nous avons couru ensemble, mère et fils, au parkrun local de John, 4 500 milles loin de chez moi. C’était simplement magique et très spécial!
Margaret Roberts, retraitée, R-U. 80+ parkruns

 

Anna

 

Je me souviens d’un samedi, je me donnais à fond, je me sentais bien et je pensais loin dans ma tête que j’étais en train de réussir. Alors qu’un jeune garçon de 8 and m’a dépassé sans effort, en courant avec des shorts cargo et des souliers en toile. J’étais choquée! Mais après j’ai ri, et j’ai pensé – c’est bien pour toi mon gars! Cela prouve vraiment que parkrun est pour tous, et que vous n’avez pas à avoir tout l’équipement – ou d’être un adulte – pour en faire partie.
Anna McNuff, aventurière et exploratrice, R-U

 

Nous aimons parkrun… pour l’esprit de communauté

 

Valerie avec son equipe

Valerie avec son equipe

 

Le moment le plus mémorable pour moi c’était un samedi matin quand il pleuvait très fort et qu’il faisait très froid. J’étais étonnée de voir les bénévoles, les participants locaux et des touristes ne se sont pas seulement montrés le bout du nez, mais avaient aussi impatients de le faire malgré le temps horrible. Tout le monde a fini trempé et plein de boue à la ligne d’arrivée, mais personne n’a laissé la température gâcher leur esprits!
Valérie Gendron, directrice d’événement, parkrun Frédéric Back, Canada

 

Louise

 

J’ai voyagé beaucoup pour faire différents parkruns, mais un seul est grave dans ma mémoire. Ally Pally, le 3 décembre 2011. En arrivant à la ligne d’arrivée, j’ai entendu des gens crier mon nom. Différents touristes que j’avais rencontré se souvenaient de *moi*! Je ne m’attendais pas à trouver une communauté parce que je courais différents parkruns chaque semaine, mais curieusement j’ai trouvé tout ça à la même place.

Louise Ayling, une touriste de parkrun célèbre et co-animatrice de Free Weekly Times podcast. Plus de 300 parkruns (dans plus de 200 différentes places!)


Nous aimons parkrun parce que… faire du bénévolat c’est fantastique!

 

Chris

Chris

 

Un de mes moments mémorables de parkrun démontre la ténacité de nos bénévoles. Une partie de notre parcours était bloquée par un arbre qui était tombé à cause des vents forts. C’était en plein milieu de l’hiver, il faisait froid, c’était noir et froid. Il n’y avait aucun moyen de le contourner, il y avait un ruisseau d’un côté et un vignoble de l’autre côté. Nous ne pouvions pas imaginer nos participants sauter par-dessus l’arbre. Nous devions arriver avec un plan et ce très rapidement! Avec une vieille hache d’un fermier et un peu de force de deux de nos bénévoles, nous avons pu enlever l’arbre de la route avec une minute de justesse!
Chris Visser, directeur d’événement, Root 44 parkrun, Afrique du Sud

 

Theresa

 

J’ai participé à beaucoup de parkruns, mais mon moment préféré a été d’être bénévole à un parkrun junior un dimanche. Donner des high-five aux enfants qui terminent, et les voir sourire en retour est imbattable!
Teresa Stickland R-U

 

Nous aimons parkrun parce que…vous ne savez jamais ce qui arrivera après!

 

Naomi

Naomi

 

Un beau matin ensoleillé d’automne, je courais à un bon tempo et je me suis trouvée seule à un certain moment du parcours. En traversant quelques arbres, j’ai un quelques chevreuils devant moi! C’était terrifiant et exaltant en même temps, et ça m’a fait apprécié la beauté de la nature et que c’était un privilège de pouvoir faire parkrun ici à chaque semaine!
Naomi Barrie, R-U

Jenna

 

Mon moment préféré de parkrun était quand nous avions eu notre premier voyageur du temps d’Australie qui avait couru deux parkruns dans la même journée en traversant jusqu’ici pour le faire! J’adore ça car c’est la façon la plus extrême d’être touriste de parkrun, et de montrer que parkrun est vraiment quelque chose de communauté.
Jenna Bradley, directrice de course, Richmond Olympic, Canada

 

Avec parkrun qui aide les jeunes et les plus âgés à se faire des beaux souvenirs et d’atteindre des buts à chaque semaine, rester au lit un samedi matin ne semble plus être une option attirante. Il faut battre la peur de manquer quelque chose et allez à votre parkrun local cette semaine!

Article de Becky Maybury, directrice d’événement, parkrun de Richmond Olympic

Share this with friends:

Join the discussion:

42520341675_6c193fca69_o

parkrun Frédéric Back – vu par un Montréalais

Cette semaine, nous avons deux histoires de parkrun Frederic Back et ils nous donnent leur point de vue. Le parkrun a duré plus d’un an et a gagné une grande communauté.   Billel R   Un jour, j’ai vu, dans mon fil d’actualité, l’annonce d’une course hebdomadaire de 5 km qui était tout près de chez moi….

43268075804_ddc80199ec_k

Frédéric Back parkrun – Montrealer’s point of view

This week we have two stories, both from Frederic parkrun regulars and they give us their perspective.  The parkrun has been going for well over a year and has gained a great community behind it.   Billel R   One day I saw a notice in my newsfeed about a weekly 5k run that was…