News - 1st November 2018
Tags:

La vie à Whistler

Whistler header 1

La vie à Whistler peut être autant extraordinaire que ça en a l’air et que ça semble dans les journeaux, en ligne et en photos, mais ça ne vient pas sans ses défis. En étant une ville éphémère, les gens viennent et repartent fréquemment, aussitôt que vous rencontrer votre nouveau meilleur ami avec qui vous faites tout, première chose que l’on sait c’est que son visa est terminé et il dit repartir chez lui ou commencer sa nouvelle aventure sans vous. Les adieux sont fréquents et difficiles dans cette ville.

 

Travail saisonnier, salaire minimum, saison intermédiaire et ce qui semble être la crise sans fin des maisons qui ajoutent des nouveaux défis de “vivre le rêve”. Mais pour une ville touristique dispendieuse et réputée mondialement pour ses stations de ski, Whistler n’est pas en pénurie d’activités gratuites ou peu dispendieuses pour ceux qui font des recherches. Comme, venir à parkrun… une communauté gratuite basée sur un 5 k chronométré de course, de marche ou de jogging pour le plaisir. Tenue chaque samedi matin 9 h par des bénévoles géniaux. C’est mon jargon habituel que je dis aux gens pendant qu’ils marchent chaque samedi matin pendant que je prépare le tout.

 

Directrice d’événement

 

J’ai commenc à être la directrice d’événement pour le parkrun de Whistler il y a quelques mois. Ce n’était pas vraiment dans mes plans ou même dans mon radar. Je pouvais courir occasionnellement et j’offrais mon aide pour les médias sociaux, mais les étés à Whistler sont courts et doux et il y a plusieurs aventures à faire. C’est lors d’un week-end quand je parlais avec un des directeurs de course de Vancouver, Travis qui était habitué de s’occuper de Whistler et qui venait d’avoir un bébé et qui prenait du temps bien mérité en famille, alors que le reste de l’équipe de Vancouver était assez gentil de s’alterner pour venir s’occuper du parkrun de Whistler pour le garder actif. J’ai admiré leur niveau d’engagement pour garder parkrun en vie, en voyageant 2 heures aller-retour, chaque fin de semaine pour faire du bénévolat. C’est là que j’ai décidé que je voulais aider à faire grandir le parkrun de Whistler pour voir comment gros on pourrait devenir.

 

Au début, j’ai remarqué qu’au moins 80 % des gens qui venaient étaient des touristes, la plupart en vacances, en visite du Royaume-Uni et de l’Australie. Je n’avais pas réalisé comment c’était populaire là-bas. Plusieurs groupes avec qui j’ai parlé avaient planifié assister à un événement parkrun à chacun de leur arrêt pendant leur vacances. Le Canada est actif avec parkrun depuis seulement deux ans, donc le mot est encore peu familier. Lentement, mais sûrement, notre nombre de personnes locales devient de plus en plus grand, les gens en parlent!

 

Bienvenue à Whistler

 

Nous sommes un petit, mais puissant groupe. Le plus grand groupe que j’ai vu jusqu’à maintenant était peut-être de 40 personnes environ pendant l’été et en moyenne plus ou moins 20 personnes pour les autres semaines. Être un plus petit groupe a ses bénéfices, ça te donne la chance de parler avec tout le monde et d’entendre parler de leurs voyages, ce qu’ils font, combien de parkrun ils ont fait aussi, nous avons même eu une demande en mariage une fin de semaine avec Tom et Sophie du Royaume-Uni! Les plus petits groupes demandent moins de bénévoles pour pouvoir tenir l’événement chaque semaine. J’ai été capable de trouver une équipe incroyable d’amis bénévoles qui viennent m’aider à chaque semaine et je n’aurai pas pu réussir sans eux. Vous êtes incroyables!

 

Tom + Sophie

 

Nous avons tenu le dernier parkrun de la saison la fin de semaine dernière vu que notre parcours devient un parcours payant de ski cross-country pendant l’hiver, sans mentionner qui viendrait faire parkrun un samedi matin quand il y a 20 cm de neige qui vient de tomber? J’ai rencontré plusieurs personnes formidables pendant que j’étais directrice de course, chacune de ces personnes partageaient des histoires de leur parkruns locaux, quelques-uns m’ont envoyé des articles qu’ils avaient lu ou écrit à propos de parkrun, et des idées pour attirer plus de gens. Nous avons de grands plans pour l’an prochain pour aider à en faire parler et avoir de plus grands rassemblements, un groupe de bénévoles plus grand pour faire du parkrun de Whistler une destination pour courir! Nous serons de retour au printemps. Plus GROS et MEILLEUR que jamais!

 

Jamais je n’aurais pensé que j’obtiendrais autant en me levant chaque samedi matin en organisant cet événement, parkrun fait ça. Le sens de la communauté et de la camaderie qui vient de quelque chose qui est aussi simple que de partager une course et un café avec un groupe de personnes qui partagent les mêmes passions chaque week-end est simplement formidable.

 

Mel Whitley, directrice d’événement parkrun Whistler

 

IMG_1249 (2)

 

IMG_9765 (1)

 

IMG_0160 (1)

 

IMG_1303

 

IMG_1297

Share this with friends:

Join the discussion:

IMG_26981

Our parkrun family

Victoria is a second home to this couple as John has been visiting for many years to see his daughter Ella-Jo who lives in Cook Street Village. So when the pair left their jobs to embark on an ‘adult gap year’, there was no better place to spend more time.   The keen runners are…

IMG_2381

Notre famille de parkrun

Samedi est toujours jour de parkrun et lorsque John Spindler et Becky Wilkins, de Manchester au Royaume-Uni, sont revenus à Victoria de leur aventure qui a duré un an, le parkrun de Clover Point est devenu une partie importante de leur nouvelle routine.   Victoria est la deuxième maison de ce couple, car John rend…