Actus - 19th juillet 2017
Tags: , ,

100 mois plus tard, mais jamais trop tard

35762981222_c7b321dcce_k

Cette semaine, j’ai décidé de vous faire une petite revue de mon parkrun. Samedi dernier était un samedi très special pour moi. En effet, après 8 ans de parkrun, 100 mois après avoir pris part à mon tout premier parkrun,  j’ai enfin rejoins enfin le Club 50 de parkrun (cf : article mentionnant les clubs parkrun), 1er palier de parkrun signifiant que j’ai terminé 50 parkruns au moins.

 

J’ai pris part à mon tout premier parkrun en Angleterre dans la banlieue sud de Londres, par un matin grisâtre et humide. C’était à Wimbledon Common parkrun,  et un peu par hasard. Un ami m’avait parlé de parkrun (il n’y en avait alors qu’une poignée dans le pays) et je me retrouvais donc seule ce matin là, ne connaissant personne au milieu d’une foule de Britishs enthousiastes et déjà conquis eux.

 

Le destin voudra que quelques semaines plus tard j’ai l’incroyable opportunité de rejoindre parkrun UK en tant qu’employée et que parkrun prenne une très grande place dans ma vie professionnelle mais aussi personnelle.

 

De part mon implication professionnelle, j’ai eu la chance de prendre part à des centaines de parkruns en tant que soutien, de formatrice, de bénévole beaucoup… J’ai pu voyager dans tout le Royaume-Uni, rencontrer des personnes incroyables et faire des rencontre inoubliables. Et la course à pied dans tout ca me direz-vous?… Et bien pendant de nombreuses années, la course n’était que secondaire. Ma passion pour parkrun reposait avant tout sur le côté humain du concept plus que sur l’aspect sportif. Etre bénévole, encourager les autres, organiser les parkruns pour le benefice de tous, soutenir les équipes locales, discuter avec les gens… Tels était mes motivations à participer semaine après semaine.

 

Si bien que 6 ans après mon premier parkrun, mon compteur n’affichait qu’une vingtaine de parkrun.

 

Mais voilà, après mon retour en France, après avoir eu deux filles, après avoir lancé parkrun en France, après avoir fait la connaissance de formidables personnes au sein notre parkrun locale (NDLR : le parkrun des Dougnes), je me suis dit qu’il fallait que je pense à moi et que parkrun pourrait m’aider à gagner cette confiance en moi.

 

Maintenant à parkrun, je cours! Que je sois fatiguée, pas en forme, que je marche ou trottine, que je vise la meilleure perf’ ou cherche juste à finir les 5kms, parkrun, c’est mon bol d’air frais avec les copains.

 

C’est avec cette mentalité que j’ai terminé mon 50ème parkrun la semaine dernière. Alors oui, il m’aura fallu 8 ans alors ce certains le font en 2 ans ou moins. Oui, je suis beaucoup moins rapide qu’il y a quelques années encore. Mais j’y suis arrivée, et lorsque que je porterais fièrement mon t-shirt du Club 50, il ne vaudra pas moins qu’un autres et je pourrais raconter l’histoire de pourquoi 100 mois plus tard, ce n’est jamais trop tard.

IMG_20170715_085347

Bonne route à tous vers le Club 50 ou plus! 

 

#jadoreparkrun

Bon parkrun à tous,

Cordialement,

Anita 

Anita

Anita Afonso
Responsable de Projet parkrun France
@parkrun_anita
#jadoreparkrun

 

Partagez si vous aimez:

Rejoignez la conversation:

screen_shot_2016-10-30_at_15.47.40

Un week-end Bleu, Blanc, Rouge!

Quel fabuleux weekend de sport nous venons de vivre!!   Samedi, vous étiez nombreux à prendre part à votre rendez-vous running du samedi matin. 71 d’entre vous, participaient à leur tout premier parkrun en France! Bravo.   En raison de la date si particulière qu’est le 14 juillet, nous avons pu voir de jolies photos…

France Ukraine Wcup Soccer

Ambiance festive pour le parkrun du 14 juillet!

Cette semaine, pour cause de congé estival, la newsletter de parkrun France va être très courte, mais néanmoins elle n’en est pas moins festive parce-que :   1. En tant que supportrice de sport passionnée je ne peux que me ravir de savoir notre si belle équipe de France de Football en finale de la…