Médias - 6th septembre 2018
Tags:

Oubliez le profit. C’est l’amour et le fun qui permettent des innovations comme parkrun!

CovGuardian
Extrait de l’article du Guardian, « Forget profit. It’s love and fun that drive innovations like parkrun » par Aditya Chakrabortty
Traduction par Anita Afonso

 

Il est presque neuf heures et un homme saute sur une souche d’arbre pour nous faire le briefing. Il souhaite la bienvenue aux nouveaux venus, et nous applaudissons les volontaires et un mari et une femme sur le point de commencer leur 250ème footing commun. Ensuite, il est annoncé qu’un habitué, Fred Croft, est décédé d’un cancer le mardi précédent. Prenant la souche, son fils raconte à la foule que Fred a toujours aimé courir dans ce parc, «les saisons, les vues, les cerfs». Il a surtout parlé de parkrun comme de sa famille. James cite dans un compte rendu de course que son père a écrit sur le parcours que nous sommes sur le point de suivre – un fragment du poème Old English The Battle of Maldon: «Notre esprit doit être plus ferme, notre cœur plus fort et notre courage plus grand. « Les chefs s’inclinent, avant que le cri ne se lève: Allons-y! « 

 

[...]

PSH

 

Voici maintenant l’homme qui a tout lancé. En octobre 2004, Paul Sinton-Hewitt était «en mauvaise posture». Il avait été limogé de son travail dans le marketing et a subi une blessure à l’entraînement qui a mis fin à tout espoir de courir un marathon. Isolé et au plus bas, sa réponse fut de «donner quelque chose en retour» : organiser un footing hebdomadaire dans le parc local de Teddington, où il échangerait avec des amis, avant qu’ils n’aillent tous manger un breakfast anglais. Il acheta un sac de jetons en acier à Halfords, leur apposa un numéro et, après chaque samedi, s’assit dans un café Nero, en tapant les résultats. C’était bien au début, quand seulement 13 coureurs se sont présenté. Mais personne d’autres ne mit en place un footing gratuit de 5 km et, avec le nombre croissant de personnes, les amis s’énerveraient. Sinton-Hewitt n’avait pas la permission du parc, pas d’assurance responsabilité civile: il se dirigeait vers un accident dans les proportions de Wile E Coyote.

 

À la fois «altruiste» et «complètement barré», Sinton-Hewitt a justifié chaque brèche en démontrant l’esprit des parkruns. Gratuit et amusant, quel mal faisaient-ils? Ce n’est que maintenant que ce ne sont plus les coureurs qui courent, mais les mères avec des enfants – et ils réclament des parkruns dans d’autres parcs. Il avait à la fois un grand succès et un mal de tête.

 

Jamais coureur d’élite, Sinton-Hewitt est devenu un innovateur de classe mondiale. Aujourd’hui, parkrun est le plus grand événement sur la planète, avec plus de 1 600 événements. Le marathon de Londres pourrait attirer les costumes farfelus et la programmation de la BBC, mais en avril dernier, pas plus de 40 000 personnes l’ont achevée – et c’était un record. En un bon week-end, les rassemblements parkrun adultes et juniors de parkrun rassemblent plus de 235 000 participants à travers le monde. dans les cinq ans qui devraient atteindre un million.

 

«Je sais ce que cela signifie d’avoir des objectifs et de vendre. Je comprends tout ça », dit Sinton-Hewitt. « Mais il y a une autre économie ici. Une économie consistant à aider les gens à faire de leur mieux, à changer leur vie et à grandir en tant qu’individus ».

 

Selon Steve Flowers, de l’Ecole de Commerce de l’Université de Kent, Wikipedia et parkrun sont deux exemples de «l’innovation populaire». Ils sont dirigés par des utilisateurs plutôt que par des producteurs, par des bénévoles plutôt que par des professionnels. ils sont horizontaux plutôt que hiérarchiques, et ils ne concernent pas principalement l’argent. Ce qui pousse ces citoyens innovateurs n’est pas payant, mais l’objectif est de s’amuser, d’acquérir une expérience de travail ou d’aider les autres. Il s’agit d’une inversion de la manière dont nous avons commencé à penser au travail – c’est plus le doux anarchisme que vous voyez dans votre parc local chaque samedi.

 

Aditya Chakrabortty

 

N’hésitez pas à lire et à traduire l’article dans son intégralité ici.

Partagez si vous aimez:

Rejoignez la conversation:

IMG_4872

Petit tour d’horizon des parkruns… depuis les réseaux sociaux!

Bonjour à tous,   Comme vous le savez ou comme nous sommes heureux de vous l’apprendre dans le case contraire, à parkrun France nous sommes très actifs sur les réseaux sociaux.   Chaque footing parkrun a une page Facebook où vous pouvez trouver des photos, informations supplémentaires sur le footing, news de dernières minutes de…

33556950075_8d9cc183ba_k

Quelques chiffres car nous aimons les chiffres!

Comme c’est la rentrée, et comme nous savons que vous les attendez avec impatience, voici les premiers chiffres de l’année scolaire 2018! Voila donc un rapide état des lieux de parkrun France en quelques chiffres (chiffres au 13/09/2018) : Il y a maintenant 3500 (contre 2868 en mars) personnes inscrites à parkrun (inscription gratuite et sans engagement ici) en France… Nous espérions passer…