News - 1st May 2019
Tags:

Quelques jalons du parkrun Bellevue

Bellevue

Le printemps est tardif à Sault-Sainte-Marie, Ontario. Avec la neige tombée dans la matinée du dernier parkrun Bellevue d’avril, un groupe de coureurs endurcis s’est réuni pour célébrer deux étapes importantes: la première personnelle et la seconde pour saluer le début de la troisième saison de Parkrun Bellevue. Chris Bean nous en dit plus!

 

Nous avons eu deux saisons complètes avec très peu d’interruptions dans l’horaire. La rudesse des conditions météorologiques à la base du lac Supérieur peut dicter le moment où nous pouvons organiser un événement, mais le plus souvent, le parkrun Bellevue s’est déroulé sans anicroche. Alors que débute la troisième saison, il semble que le temps soit venu de regarder en arrière et de réfléchir aux kilomètres parcourus, aux amitiés nouées et aux jalons franchis.

 

Le parkrun de Sault-Sainte-Marie a été fondé par Andy Bessell, un citoyen sud-africain aux récentes racines canadiennes. Andy, un vétéran de nombreux parkruns internationaux, résidant à Durban puis à Londres, a estimé que le Sault était un lieu de choix pour un parkrun canadien et il a relevé le défi.

 

Avec un réseau local restreint, Andy a présenté parkrun à la communauté des coureurs locaux, événement qui fut rapidement adopté par des coureurs de tous niveaux et de toutes capacités, et peut-être plus important encore, par les familles. Le parkrun Bellevue a vu des jours de 2 participants et des jours de 45 coureurs. Mais un fait demeure: la popularité et la visibilité du parkrun Bellevue sont en hausse. Le mot se répand et l’intérêt croissant est une chose merveilleuse à voir.

 

Notre événement a permis à des coureurs d’obtenir des records personnels sur 5 et 10 km, de révéler à eux-mêmes de nouveaux semi-marathoniens et d’inciter les familles à courir ensemble… même avec leurs chiens! Le parkrun Bellevue a rarement lieu sans un participant à quatre pattes. Nous avons accueilli des parkrunners du Canada, des États-Unis, d’Écosse, d’Allemagne et d’Australie. Nous avons également franchi quelques étapes importantes de parkrun, notamment Mike Belair qui a complété l’été dernier sa 50e course en 52 semaines, devenant ainsi le premier parkrunner de Bellevue à atteindre cet objectif. Cela a pris un certain temps, mais le dernier week-end d’avril, sous une température de zéro degré Celsius, j’ai rejoint Mike et achevé mon 50e parkrun!

 

Durant ce parcours vers ma 50e participation, j’ai eu le plaisir de courir contre moi-même, d’être défié par des coureurs plus rapides, d’utiliser l’événement pour « récupérer» de longues courses, mais surtout, de vivre cette expérience unique de motiver les autres à atteindre leurs objectifs. La progression que je vois chez des gens avec qui je travaille, qui pour certains leur a permis d’atteindre un rythme hors de portée pour moi, m’apporte fierté et satisfaction. Courir, c’est bon pour l’âme, mais voir les autres ressentir de la fierté, c’est ce qui me motive à revenir chaque samedi matin. Et les cupcakes qui remercient le groupe pour leurs encouragements sont également très motivants!

 

J’ai pris un peu de temps pour moi pour célébrer mon 50e parkrun. Pas de coaching, pas de rythme, pas d’attentes. Je voulais me souvenir de ce moment, que je l’associe à la communauté de parkrun ou simplement à une expérience personnelle partagée avec une personne avec laquelle je n’avais pas encore couru. Je parlais de jalons plus tôt et j’ai réussi à combiner deux jalons en une expérience joyeuse. Andy et son épouse ont contribué, il y a quelques années, à la communauté de coureurs locaux, avec la naissance de leur fils. Donc ce samedi matin, j’ai choisi de courir avec leur garçon. Juste un moment zen pour moi et une randonnée glacée et cahoteuse pour lui! Cela ne le dérangeait pas, les bosses le faisaient rire et la joie que je ressentais serait définitivement liée au parkrun Bellevue.

 

Bellevue (1)

 

Merci pour l’expérience et j’entrevois avec plaisir la troisième année du parkrun Bellevue.

 

Par Chris Bean, parkrun Bellevue

Share this with friends:

avery briefing

parkrun has launched in Huntsville!

Have you ever wanted to get involved in a running community without the worry of competition, commitment or training? parkrun might just be your thing!     So says the Huntsville Doppler, who wrote a wonderful article after witnessing the inaugural Avery Beach parkrun in Huntsville, Ontario on Saturday.     Due to a weather-induced state…

volunteer winter

A beginner’s guide to…volunteering

Who are these “high-vis heroes” who show up at their local parks every Saturday so we can all enjoy parkrun? Fortunately, no special superpowers are required. Here’s a quick guide to the wonderful world of volunteering and how you can get involved!     The Volunteer Roles Every parkrun has:   Run Director – gives…