News - 9th May 2019
Tags:

Réflexions sur les 36 semaines du parkrun Wascana

50237724_385175452241252_5521447992520867840_n

Karen Lawson, codirectrice du parkrun Wascana, regarde le vers l’arrière, réfléchit au chemin parcouru par le parkrun de Regina et aux bienfaits qu’une course hebdomadaire gratuite peut apporter à une communauté!

 

Cet été, à l’occasion du premier anniversaire de la planification du parkrun Wascana (dont la date officielle de lancement est le 4 août 2018), et de la tournée récente à travers le pays du directeur de parkrun Canada, Euan Bowman, ce billet était une occasion idéale de réfléchir à ce premier tour du calendrier pour le parkrun Wascana!

 

 

58383909_432494230842707_9055956157276880896_n

 

 

Jusqu’à présent, nous avons tenu 36 événements (avec seulement quelques semaines annulées en raison des conditions météorologiques). Nous avons eu 213 participants uniques, 140 records personnels, un record de 45 participants (bénévoles non inclus) lors d’un événement, et un total de 3705 kilomètres parcourus en 741 courses ou marches. Nous avons eu des participants âgés de moins de 10 ans et de plus de 70 ans. Nous avons eu tellement de personnes désireuses de faire du bénévolat que nous avons souvent dû en refuser (et leur dire de participer à la course à la place). Incroyable!

 

59413430_439935320098598_5017258663497170944_n

 

Cependant, plus que quelques statistiques, nous avons commencé à former une communauté – et c’est la partie la plus incroyable. La partie «mise en forme physique gratuite et organisée» de parkrun est un bonus, et c’était la raison pour laquelle j’ai souhaité participer à la création d’un parkrun à Regina au départ. Mais c’est l’aspect communautaire qui a vraiment eu le plus grand impact sur moi, en tant que bénévole et participante. (Multipliez ce chiffre par les millions de personnes dans le monde qui participent chaque année et il n’est pas étonnant que cet événement continue de prendre de l’ampleur.)

 

57124637_428682407890556_4907882274717958144_n

 

Le samedi matin, alors que je me dirige vers le parcours, que ce soit pour faire du bénévolat ou pour participer à la course, il est incroyablement gratifiant de savoir que, chaque semaine, de nouvelles relations se développeront; des amitiés se renforceront; des parents donneront des exemples positifs à leurs enfants; des travailleurs à distance auront l’interaction la plus personnelle de leur semaine; des coureurs débutants et confirmés enregistreront des records personnels; un groupe de personnes amicales se prélasseront au soleil ou lutteront contre les éléments; beaucoup de fous rires seront partagés; et si j’ai de la chance, des gâteries maison m’attendront à la ligne d’arrivée, gracieuseté de certains de nos principaux bénévoles (merci!). En ce qui me concerne, je ne peux pas dire que je sois rentré chez moi après un seul parkrun sans sourire, ou avec une bonne dose de bonne humeur pour des heures.

 

57664018_432494410842689_6049081284565663744_n

 

Nous savons que le sens de la communauté favorise le bien-être mental. Il semble donc évident que la participation à un événement comme parkrun soit bénéfique pour la santé mentale. En réalité, parkrun contient une foule d’ingrédients de base qui contribuent positivement au bien-être: connexion personnelle; routine; passer du temps dans la nature; activité physique; et accomplissement personnel, pour n’en nommer que quelques-uns. Mais c’est une chose de le savoir en théorie (il existe de nombreuses preuves anecdotiques et formelles: https://blog.parkrun.com/uk/2018/10/10/research-reveals-benefit-of-parkrun-on-mental-health/https://bmcpublichealth.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12889-017-4620-1https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/18387357.2018.1509011?journalCode=ramh20&), c’est autre chose de les voir en pratique chaque semaine!

 

Lorsque j’ai entendu parler de parkrun pour la première fois à la fin de 2016 et que j’ai commencé à chercher des moyens de le lancer à Regina, il n’y avait qu’une poignée de parkruns au Canada, à peine trois ou quatre. Lorsque le codirecteur de l’événement, Craig, a mis lla main à la pâte et que le parkrun Wascana a été créé, nous étions probablement le 16e parkrun canadien. Aujourd’hui, moins d’un an plus tard, nous sommes l’un des 25, et de nombreux autres sont en préparation, prêts à être lancés dans les prochains mois. Plus de 25 communautés positives dans tout le pays et des milliers de personnes touchées! Pour un concept aussi simple, c’est assez percutant. Assurer la santé mentale et le bien-être en général ne se limite pas à prendre l’air dans un parc une fois par semaine, bien sûr. Mais cette course gratuite, hebdomadaire et chronométrée a un futur prometteur.

 

 

Karen Lawson, codirectrice du parkrun Wascana

Share this with friends:

joseph c

Le bénévolat à Clover Point parkrun (Victoria B.C.)

Chaque semaine, environ huit volontaires travaillent avec le directeur de course afin d’organiser un événement agréable et sécuritaire à Clover Point. Certains bénévoles ont leur rôle préféré, d’autres aiment faire quelque chose de différent à chaque fois et d’autres sont simplement heureux d’être là où on en a le plus besoin, ce jour là.  …

volunteer

Volunteering at Clover Point parkrun

Each week around eight volunteers work together with the Run Director to bring a safe and enjoyable event to Clover Point. Some volunteers have their favourite role, others like to do something different each time and others are just happy to be where they are needed most.   Being a small parkrun means that we…