News - 9th July 2019
Tags:

La famille Elliot participe régulièrement au parkrun

thumbnail_IMG_7824 cropped

La famille Elliot participe régulièrement au parkrun «Kiwanis Keeners» à London, en Ontario. Cette semaine, nous les avons interviewés pour savoir comment une famille ayant des perspectives, des expériences et des objectifs différents partage le même amour de parkrun!

Carol et Mike se sont joints à nous pour la première fois lors de notre quatrième événement en octobre 2018, suivis de Sonya (et de son compagnon à quatre pattes Harley!) au début mars et enfin Sara en mai. Les Elliotts sont devenus un élément incontournable du parkrun Kiwanis (récemment, ils ont marché, couru et fait du bénévolat lors de notre événement de la fête du Canada). Nous avons pensé qu’il serait intéressant de parler de leurs expériences en matière de parkrun dans un format question-réponse. Bonne lecture!

1. Comment avez-vous entendu parler de parkrun?
Carol et Mike
Nous avons appris l’existence de parkrun par le biais d’un participant, ami de la famille. Nos filles sont des amies et elles ont participé ensemble en Angleterre. Donc, grâce au bouche-à-oreille, nous avons voulu essayer.

Sonya
Mes parents avaient commencé à participer quelques semaines avant moi. Ils m’ont dit à quel point la course était bien organisée et les gens encourageants. J’ai donc décidé de l’essayer moi-même.

Sara
Une de mes amies est bénévole chaque samedi pour un parkrun au Royaume-Uni. Quand je lui ai rendu visite l’été dernier, elle m’a invitée à participer à la course pendant qu’elle aidait à l’organisation.

2. Qu’est-ce qui vous a attiré vers parkrun quand vous en avez entendu parler?
Carol et Mike
Être avec des amis et la famille et être actif. Le lieu et l’heure sont très pratiques et ça comble notre amour de la marche.
Sonya
Le fait que ça soit un 5 km. C’est un parcours pour débutant et il est chronométré ce qui permet de voir sa progression chaque semaine.

Sara
Pas besoin de planifier, c’est un événement gratuit chronométré et on est capable de suivre nos progrès en ligne

3. Étiez-vous nerveux à l’idée d’assister à votre premier événement? Avez-vous eu l’impression qu’il y avait des obstacles qui vous ont empêché d’y aller au début?
Carol et Mike
Mike ne l’était pas, il était très détendu, j’étais cependant nerveuse. Je ne me sentais pas bien, à cause d’un problème persistant, et je ne savais pas si je serais capable de suivre, ou même de survivre à l’événement. Heureusement, j’ai passé une bonne journée et je l’ai fait jusqu’au bout. Je craignais aussi que les bénévoles n’aient à m’attendre à la ligne d’arrivée, car je savais que je ne pouvais pas le courir, je savais que je serais dernière. J’ai parcouru les 5 km en moins d’une heure, c’était pas mal et j’étais assez contente de moi.

Sonya
Pas nerveuse du tout. En tant que sportive plus jeune, je suis habituée aux nouveaux défis. Je savais seulement que cela prendrait un peu de temps, car je ne pratique plus de sport de haut niveau, je devais donc recommencer à courir.

Sara
Je me souviens avoir été craintive au sujet de l’aspect compétition de l’événement; j’ai vite réalisé qu’il y avait beaucoup de personnes d’âges et de niveaux d’expérience différents.

4. Maintenant que vous avez tous assisté à au moins quelques événements, qu’est-ce qui vous fait revenir à parkrun?
Carol et Mike
Ce sont surtout les gens. Nous apprécions vraiment les nouvelles personnes que nous avons rencontrées, passer du temps avec nos amis qui sont là et en faire une activité de famille (y compris avec notre chien Harley). Le bol d’air frais et l’exercice sont des bonus. Nous aimons également y faire du bénévolat, car nous souhaitons encourager le parkrun Kiwanis à se développer. C’est devenu important pour nous.

Sonya
Les bénévoles sont extraordinaires et très solidaires. Ils nous encouragent tout le long du parcours et nous applaudissent à la ligne d’arrivée. Aussi, mes parents; à l’âge que j’ai maintenant, je connais beaucoup de gens qui donneraient n’importe quoi pour passer même une journée de plus avec leurs parents. Si passer du temps avec mes parents signifie courir un 5 km tous les samedis matin à 9 heures, je serai là.

Sara
Kiwanis parkrun est maintenant devenu un événement hebdomadaire auquel je participe aux côtés de ma famille (parents et soeur). C’est une façon pour nous de passer du temps ensemble en famille, d’une manière saine et active.

5. Avez-vous des objectifs pour parkrun lui-même ou existe-t-il des objectifs que vous souhaitez atteindre grâce à parkrun?
Carol et Mike
J’aimerais que plus de participants profitent de parkrun, j’aimerais certainement le voir grandir. Je crois que plus de personnes devraient faire du bénévolat, car cela vous donne une perspective différente de l’événement. Je perds progressivement du poids et je commence à me sentir mieux. Cela m’a également encouragé à sortir de ma zone de confort, car j’ai tendance à éviter les groupes et les relations sociales. Avoir de la famille et de bons amis là-bas aide.

Sonya
Je souhaite perdre 40 livres d’ici août et parkrun y est pour une grande part. S’ils n’étaient pas si encourageants, je ne reviendrais pas et je n’aurais pas perdu déjà 22 livres.

Sara
J’aimerais beaucoup voir de plus en plus de gens participer régulièrement au parkrun Kiwanis et voir d’autres parkruns ailleurs en ville. J’aimerais améliorer mon temps sur 5 km – parkrun m’aide à rester motivé pour atteindre cet objectif et me responsabiliser.

6. Comment avez-vous trouvé votre première expérience de bénévolat au parkrun Kiwanis? Qu’est-ce qui vous a amené à dire “oui” au bénévolat?
Carol et Mike
Ça s’est très bien passé, Mike fermait la marche et j’ai remis les jetons. Nous sommes arrivés tôt et on nous a expliqué les tâches, c’était relativement facile. J’ai adoré encourager les participants. C’était une journée très froide et je pense que j’aurais dû porter une paire de chaussettes supplémentaire – brrrr! Nous continuons à faire du bénévolat parce que c’est important pour nous et pour la pérennité de parkrun. La suite passe par plus de bénévoles. Je crois sincèrement que plus de personnes devraient consacrer leur temps à la réussite de ce parkrun.

7. Si vous vous retrouviez à parler à quelqu’un qui n’avait jamais entendu parler de parkrun, que lui diriez-vous?
Carol et Mike
Nous leur dirions de venir et d’essayer. Pas de pression, vous participez à votre rythme. Des gens sympas, une bonne ambiance, un événement hebdomadaire gratuit chronométré. Bon pour tous les niveaux. Non compétitif, pas de jugement. Beaucoup d’encouragement.
Sonya
Que c’est un événement gratuit, chronométré, qu’il pleuve ou qu’il fasse beau. Tout le monde est si solidaire et t’aide dans tes succès et tes défis. Que vous n’ayez jamais couru ou que vous soyez un coureur de marathons, les bénévoles du parkrun Kiwanis sont extraordinaires. Amenez les enfants, amenez les chiens, le parkrun Kiwanis est pour tout le monde, peu importe leur état de santé.
Sara
parkrun est un événement gratuit de 5 km où vous pouvez choisir de courir OU de marcher aux côtés des membres de votre communauté. Il n’y a pas de frais d’inscription et vous n’avez pas besoin de vous engager à l’avance pour un événement. Présentez-vous le samedi matin et amusez-vous. parkrun est un excellent moyen de rencontrer de nouvelles personnes et de mener une vie saine et active dans un environnement favorable et inclusif!

Et voilà! Une famille avec des perspectives, des expériences et des objectifs différents, mais au final, un amour du parkrun! Si vous avez déjà trouvé votre amour pour parkrun, aidez-nous à partager cet amour avec ceux qui vous entourent. Si vous n’avez pas encore adopté parkrun, j’espère que la famille Elliott vous incitera à l’essayer.

Rappelez-vous, c’est gratuit, pour tout le monde, pour toujours.

Share this with friends:

48119132786_ec78e18fb6_k

Not just a run in the park

Independent survey commissioned by UK-based charity parkrun gets more than 60,000 responses and shows that volunteering has a bigger impact on health and wellbeing than just running or walking.   The first weekend of October 2019 saw the 15th anniversary of parkrun. To mark the occasion, parkrun UK have released results from an independent survey,…

Tiare ED Day

It’s a small world after all

This past spring, Tiare Baird was looking to get more involved in the Whistler community, so she started a search for volunteer opportunities.   She stumbled across an energetic Aussie (who also happened to be the Whistler parkrun Event Director) and her Saturday mornings haven’t been the same since, thanks to the people she’s met…