News - 18th September 2019
Tags:

parkrun pour les couples

couples header 2

Sandy et Brian Watt forment un couple de cinquantenaires qui, il y a seize mois, ne couraient JAMAIS. Aujourd’hui, ils ratent rarement un parkrun. Comment cette transformation s’est-elle produite?

 

IL Y A 16 MOIS…

 

FEMME: “J’ai entendu parler de cette chose appelée parkrun.”

 

MARI: “Ça semble difficile, qu’est-ce que c’est?”

 

FEMME: “C’est seulement une fois par semaine, tous les samedis, et on court 5 km.”

 

MARI: “5 km! Tu plaisantes j’espère. C’était quand la dernière fois que nous avons couru 5 km?”

 

FEMME: “Mon amie y va régulièrement et veut que nous y allions avec elle.”

 

MARI: “Mais tu sais que j’aime ma petite routine du samedi matin.”

 

FEMME: “Nous n’avons pas à courir. Nous pouvons aussi marcher ou faire du jogging. On télécharge un code à barres, on obtient notre temps et on peut se comparer à tous les participants à travers le monde.”

 

MARI: “Je ne pense pas que je vais y aller, je vais déjà au gymnase 3 fois par semaine.”

 

FEMME: “Dommage, je nous ai déjà inscrits sur PARKRUN.CA. Voici ton code à barres. Nous y allons samedi.”

 

MARI: “Bon, mais juste une fois pour dire que je l’ai fait.”

 

AUJOURD’HUI

(et 47 parkruns plus tard)

 

MARI: “Bonjour, c’est l’heure de te lever, voici ton café.”

 

FEMME: “Qu’est-ce que tu fais debout si tôt?”

 

MARI: “Allez, c’est samedi et parkrun est dans quelques heures!”

 

FEMME: “Qu’est-ce qui presse?”

 

MARI: “Nous devons arriver tôt pour nous réchauffer et avoir une bonne course aujourd’hui.”

 

MARI ET FEMME: “C’est la meilleure chose que nous ayons jamais faite! ”

 

 

Mon mari Brian et moi avons entendu parler du parkrun pour la première fois quelques semaines après son lancement à North Bay, il y a environ 16 mois. Notre très bonne amie, Erin Fettes, m’en a parlé. Elle a été ma source d’inspiration pour rester en forme pendant de nombreuses années. Pour elle, pas d’excuses pour ne pas rester active! Alors, quand elle dit “Allons-nous au gym? ” et que je me dis “Non, je suis trop fatiguée…”, je lui réponds toujours “Allons-y”.

 

Quand elle m’a parlé de parkrun, je savais que j’allais essayer, même si je n’avais pas couru depuis plus de quinze ans. J’en ai parlé à Brian et il a accepté d’essayer également. Nous avons convenu de commencer par une marche rapide.

 

À vos marques, prêts, partez!

 

Eh bien, quand nous sommes arrivés là-bas, et que David, le directeur d’événement, a dit “Go”, Brian n’a pas pu se retenir et s’est mis à courir. Alors je me suis mise à courir aussi. Je dois dire que ce fût vraiment difficile. (Brian a 54 ans et j’ai 57 ans.) Mais il y a quelque chose d’unique dans un groupe de personnes partageant les mêmes idées. Cela vous permet de continuer!

 

Nous étions un petit groupe pour commencer, mais il y avait des gens de différents âges et capacités. À aucun moment, je n’ai eu l’impression de devoir «suivre». En fait, nous avons tous les deux obtenu des records personnels! Nous sommes rapidement devenus accros à parkrun. Nous aimons ça. Tout le monde est très accueillant et sympathique. Ensuite, nous aimons toujours nous retrouver entre amis pour un café et un petit déjeuner.

 

parkrun july 20 2019 107

 

L’hiver à North Bay

 

On nous a dit que le parkrun irait jusqu’en novembre, puis s’arrêterait pour l’hiver, alors nous pensions pouvoir participer jusque-là. Nous y sommes allés tous les samedis matin. Nous n’avons manqué que lorsque nous étions hors de la ville. parkrun est devenu notre événement hebdomadaire «sans excuses».

 

Mais quand novembre est arrivé, le parkrun ne s’est pas arrêté! Nous nous sommes retrouvés à acheter des Yaktrax et à courir dans la neige! Nous avons cependant des limites, nous n’avons pas eu le courage de courir par -30 degrés et sommes restés à la maison ces jours-là!

 

Seize mois plus tard …

 

Nous voici donc un an et demi plus tard. Brian essaie toujours de trouver des moyens de s’améliorer et d’obtenir un nouveau record personnel. De mon côté, je suis simplement heureuse de participer et de profiter du plein air (je plaisante, j’aime aussi mes trop rares records personnels!). Mais parkrun m’a donné envie d’essayer d’autres événements auxquels je n’aurais jamais pensé, comme un triathlon intérieur en hiver et un tri-a-tri en plein air.

 

Brian a complété 37 parkruns (dont un à Richmond en Colombie-Britannique et un autre à South Shields en Angleterre). J’ai complété 47 parkruns (dont un celui de South Shields,). Nous aimons parkrun et cela n’est possible que grâce aux efforts et au dévouement de David Holloway, de sa femme et des bénévoles.

 

Par Sandy et Brian Watt, parkrun North Bay

DSC_2211

 

Share this with friends:

feature image guelph

The view from the back, in a wheelchair

Read Cyndy McLean’s uplifting perspective on her experience at Guelph-Eramosa parkrun.   Getting up and out of the house before 9 am in not my strength but on a beautiful late summer morning I found myself at the start of the Eramosa River Trail parkrun.   I even managed to talk my partner, Sylvain, into…

downsview edited

parkrun comes to Toronto – all about Downsview parkrun

This week we hear from Cullen Price, Event Director of Downsview parkrun – the first parkrun within the city of Toronto – who celebrated their inaugural event on 21st September.   The Downsview parkrun core team is made up of Amy, Lawrence, Bonnie, Kate, Fred, and Cullen. Each of them discovered parkrun in their own…