News - 29th October 2019
Tags:

parkrun c’est avant tout une communauté et notre communauté c’est nos bénévoles

48618421577_ffd8871f1e_k

parkrun, c’est beaucoup de choses pour beaucoup de gens. Pour certains, c’est un moyen de suivre leurs progrès, devenir plus rapide et de s’engager à courir tous les samedis matin. Pour d’autres, c’est l’amitié et le fait de faire partie de quelque chose qu’ils aiment.

 

parkrun est fondamentalement un événement de course à pied, mais c’est aussi beaucoup plus, c’est une question de santé et de communauté. Le slogan de parkrun est «Une planète plus saine et plus heureuse». Cette semaine, je veux mettre la lumière sur les personnes qui ne courent pas, ou ne marchent pas lors du parkrun, mais qui contribuent à rendre le monde plus sain et plus heureux, ceux qui le font parce qu’ils veulent être une partie d’une communauté.

 

De nombreuses personnes ne recueillent pas les jetons de fin, des bébés et des jeunes enfants qui traversent le parcours en poussette jusqu’aux directeurs d’événements qui passent leurs soirées et leurs fins de semaine à veiller à ce que l’événement se déroule sans accroc tous les samedis matin. Sans ces personnes, le parkrun ne se produirait peut-être pas ou du moins il ne serait certainement pas l’événement aussi amusant et amical qu’il est.

 

À Kanata, Ontario, Mary-Frances Laughton a fait du bénévolat à 64 reprises et pourtant elle n’a jamais fait le parcours à la course ou à la marche. Son rôle typique en tant que bénévole consiste à distribuer les jetons d’arrivée, probablement le rôle de bénévole le plus gratifiant et certainement le rôle qui offre le plus d’opportunités d’interagir directement avec les parkrunners. Mary-Frances est devenue un pilier de notre équipe de bénévoles et, chaque fois qu’elle n’est pas là, tout le monde la manque et demande où elle se trouve. Elle a été l’une de nos «vedettes» de parkrunners à Kanata et quand je lui ai demandé si elle aimerait figurer dans ce blog, elle m’a fourni cette citation:

 

«Mes samedis commencent maintenant avec une heure d’air frais, soit très chaud en été, très froid en hiver ou très agréable au printemps ou à l’automne. Peu importe la météo, je passe du temps avec des gens formidables qui deviennent ma famille parkrun. Je ne peux pas courir à cause de mon handicap, mais je peux participer en tant que bénévole. ”

 

Et c’est ce que fait parkrun, il crée une famille, une communauté de «gens formidables» qui s’unissent pour rendre le monde meilleur.

 

Louise Gabell est une autre de nos volontaires dévouées, qui a fait du bénévolat à 41 reprises jusqu’à présent. Une fois, elle à fait le parcours à la marche et une autre fois le 5 km en tant que coureuse « régulière ». Par son bénévolat, Louise apporte une présence fantastique à nos parkruns, en plus de saisir toutes les occasions pour partager ses talents de pâtissière avec tout le monde. Elle a récemment produit un gâteau fantastique pour célébrer le deuxième anniversaire de Kanata. Il n’y a pas de section sur la « cuisson de desserts » dans le guide parkrun, mais lorsque les bénévoles font un effort supplémentaire, ils rendent ces événements vraiment spéciaux et mémorables.

 

parkrun lui donne une raison de se lever le samedi: «Je n’avais jamais pensé que j’allais être debout et sortir tous les samedis matins pour faire quelque chose en rapport avec la course à pied. Je ne cours pas, du moins, pas vite et pas loin, mais être impliqué dans parkrun me fait faire ça! Presque tous les samedis matins, vous pouvez me trouver au Beaver Pond, le téléphone en main, prêt à numériser des codes-barres, une fois que j’ai encouragé et dirigé nos coureurs de parc, bien sûr! Mes samedis ne seraient plus les mêmes maintenant sans parkrun!

 

Nous ne voulons jamais oublier qu’il est tout aussi important de faire de parkrun une expérience agréable pour nos volontaires que de veiller à ce que nos coureurs franchissent la ligne d’arrivée, car sans eux, nous n’aurions pas notre merveilleuse communauté. parkrun offre quelque chose pour tout le monde, comme le montrent les récents articles de blog sur le temps passé en famille et sur le fait que ce n’est pas réservé aux coureurs. Le bénévolat rend également les gens plus heureux, comme le révèle un récent sondage indépendant mené auprès de parkrunners au Royaume-Uni.

 

En relisant ce blog, cela semble un peu « exagérément admiratif » mais la vérité est que c’est ce que je ressens pour parkrun et nos bénévoles. Comme le rappelait Euan Bowman lors de la conférence des ambassadeurs du week-end dernier, «nous avons besoin de personnes comme vous». Je suis donc fier de nos bénévoles et de la communauté qu’ils ont créée pour eux-mêmes et pour tous nos coureurs ici à Kanata.

 

Par Tristan MacLean, directeur d’événements de Parkrun à Kanata (Ontario) et ambassadeur de parkrun

 

 

48473143176_184b810d68_o

Share this with friends:

troutpond 1

Running for Dad

How did you first hear about parkrun? James and Jodi from Taber, Alberta, share their story about the influential role James’ Dad played in the founding of Trout Pond parkrun.     This time last year we would’ve just held our 2nd parkrun, still trying to get used to juggling the scanning, timekeeping, token hand…

trout pond dad 2-fr feat

parkrun pour les pères

Comment avez-vous entendu parler de parkrun? James et Jodi, de Taber, en Alberta, racontent leur histoire au sujet du rôle influent joué par le père de James dans la création du parkrun de Trout Pond.   L’année dernière, à ce moment-là, nous aurions organisé notre deuxième parkrun, essayant toujours de nous habituer à jongler avec…