News - 18th November 2019
Tags:

Un parkrun dans notre cours!

chain of lakes

C’est vers la fin de l’hiver 2019 que les membres de notre club, les BLT Runners (basés dans les banlieues de Beechville, Lakeside et Timberlea à Halifax), ont commencé à entendre parler d’un parkrun à Halifax. parkrun? Qu’est-ce que c’est? Quelques-uns en avaient entendu parler, et au moins un de nos membres avait déjà participé à un parkrun, mais nous n’en savions pas beaucoup sur le sujet. Est-ce qu’une course hebdomadaire de 5 km peut fonctionner?
 
Plus on en apprenait, plus il y avait de questions. Les organisateurs auraient besoin de trouver un endroit accessible toute l’année et probablement sans voitures pour des raisons de sécurité. Lorsque les organisateurs ont annoncé l’emplacement de Chain of Lakes, c’était logique pour ces raisons. Le sentier pavé est dégagé pendant l’hiver, et il s’étend sur une distance d’environ 3 km entre les routes, ce qui signifie qu’une distance de 5 km aller-retour serait possible à longueur d’année. Cependant, l’emplacement dans le parc d’affaires avec un accès limité au transport en commun et peu d’habitations résidentielles à proximité était un obstacle potentiel. Le samedi étant aussi une journée favorite pour les longues sorties pour beaucoup d’entre nous, certains se demandaient si l’événement pourrait soutenir l’intérêt.
 
L’EXPÉRIENCE DE CRAIG
 
Le parkrun Chain of Lakes a été inauguré le 16 mars 2019. J’ai décidé d’aller voir ça, je me suis inscrit et je m’y suis présenté avec mon code-barres. C’était une journée hivernale typique d’Halifax: ciel couvert et doux avec des restes de neige sur le sol. À ma grande surprise, il y avait une bonne foule pour une première, 29 autres coureurs (dont d’autres membres de notre club), plus cinq bénévoles pour être exact. Après une brève présentation par la directrice de courses, Jaclyn, nous sommes partis.
 
5km plus tard, j’ai franchi le premier la ligne d’arrivée de l’histoire de cette épreuve. Mon record du parcours n’a tenu que deux semaines, alors que la nouvelle de l’événement commençait à se répandre et que de plus en plus de coureurs accomplis se présentaient.
 
Après avoir repris mon souffle, je suis sûr que les premiers mots qui sont sortis de ma bouche étaient “C’ÉTAIT SI DUR !” Le parcours est difficile. Le sentier de Chain of Lakes est construit sur une ancienne voie ferrée qui prend sa source dans la partie basse du terrain et remonte graduellement la colline. Ce n’est pas une pente raide, mais c’est implacable. Dans ce parcours aller-retour, vous commencez par la partie la plus facile – à partir du sommet, vous courez en descente sur 2,5 km. Mais ensuite, vous faites demi-tour et devez remonter jusqu’en haut. Le dernier 500m est le plus difficile. L’arrivée, qui se trouve juste au-delà d’un viaduc est en vue. Elle a l’air si près, mais vous avez vidé le réservoir d’énergie dans la montée, vous avez l’impression qu’elle est si loin. Pendant que je me débarrassais de la douleur de ce qui était l’un des 5 km les plus difficiles de mémoire récente, je n’aurais probablement pas pensé prendre goût aussi rapidement à ce parcours difficile.
 
Dans les semaines et les mois suivants, je suis retourné plusieurs fois à parkrun. Chaque semaine, je voyais un mélange de visages familiers de notre club avec de nouveaux visages et de nombreux visiteurs ou touristes (comme les nomme la communauté parkrun). J’ai progressivement trouvé une approche optimale et amélioré mon temps. Cela a fait de moi un coureur plus fort et j’ai hâte d’avoir l’occasion d’essayer d’autres parkruns lors de futurs voyages.
 
L’EXPÉRIENCE DE IAN
 
J’avais entendu parler de parkrun probablement en regardant des vidéos sur YouTube et je pensais que c’était une bonne idée en général. Pour être honnête cependant, je ne voyais pas comment cela pourrait s’insérer dans mon emploi du temps. Les week-ends, je fais mes longues courses. Un 5 km tous les week-ends n’avaient pas de sens. Je me suis quand même inscrit sur le site.
 
Ce n’est qu’à la deuxième semaine que j’y suis allé et seulement parce qu’une amie souhaitait mon aide pour améliorer son temps au 5 km. J’ai franchi la ligne d’arrivée ce jour-là avec d’autres coureurs. J’ai ensuite poursuivi ma course, mais je dois dire que c’était un groupe formidable et que j’ai apprécié mon premier parkrun.
 
La semaine suivante, j’ai décidé d’y retourner pour moi et de mettre la gomme pour voir quel temps je pouvais faire. J’ai poussé et je me suis retrouvé à franchir la ligne d’arrivée premier et à établir un nouveau record de parcours. Deux semaines, deux façons très différentes de courir. Je me suis dit : “Je reviendrai probablement pour essayer ça.”
 
Au cours du printemps et de l’été, j’ai couru, parfois lentement, parfois à fond et j’ai vraiment aimé. Je me suis poussé vers de nouveaux sommets personnels et j’ai guidé d’autres participants vers les leurs. J’ai été premier à quelques reprises, bien que souvent mes meilleures courses étaient celles où je n’ai pas terminé premier. J’ai couru sous le soleil, le vent, la pluie et la neige. J’ai eu la chance de discuter avec des bénévoles et des coureurs avant et après la course et de me faire de nouveaux amis.
 
J’y repense et je me rends compte maintenant que l’ajout d’une course de groupe de 5 km à votre entraînement du week-end est une très belle addition. Que vous couriez avec ardeur ou en mode balade (ou que vous marchiez), que vous arriviez premier ou dernier, vous avez une communauté d’amis qui vous attendent à la fin.
 
IDÉAL POUR LES BLT RUNNERS
 
Le parkrun Chain of Lakes étant situé à quelques kilomètres seulement des communautés de Beechville, Lakeside et Timberlea, de plus en plus de membres de notre club viennent chaque semaine. En quelques mois, nous avons grimpé jusqu’à la troisième place sur la liste des plus grands clubs sur parkrun Canada avec plus de 60 participants inscrits.
 
Pourquoi?
 
Notre club de course est basé sur l’inclusivité. Nos membres possèdent un large éventail de capacités à la course et nous nous efforçons de faire en sorte que chacun se sente le bienvenu. C’est pour cette raison que parkrun convient parfaitement à notre club. Peu importe votre habileté, vous vous sentirez bienvenu, même ceux qui courent un 5 km chronométré pour la première fois. Il n’y a pas de pression et de stress comme on en vit souvent dans les courses sur route. Il suffit de se présenter avec votre code-barres et d’aller courir, mais pas nécessairement vite si vous ne le voulez pas. Et avec le fermeur de marche, personne ne finit dernier. Mais le meilleur de tout, et c’est tellement important pour l’inclusion, c’est que parkrun est gratuit !
 
Nos membres ont rapidement apprécié la nature inclusive de parkrun et ont aussi réalisé les avantages du système de départ et d’arrivée facile offert par parkrun. Dans certains cas, nos membres se présentent pour participer au coeur de leur longue course. Nous avons aussi commencé à voir des membres se présenter pour faire du bénévolat lorsqu’ils ne courent pas. Il y a un an, peu d’entre nous avaient même entendu parler de parkrun, mais depuis le premier événement en mars 2019, parkrun est devenu un élément important de notre club de course !
 
Merci parkrun !

Par Craig Durling et Ian Loughead

chain of lakes 2

Share this with friends:

mendel-ice

New parkrun alert: Mendel Riverbank parkrun

parkrun Canada is wasting no time in 2020, launching our first event of the year on Saturday January 4 in Saskatoon, Saskatchewan. Welcome to the family Mandel Riverbank parkrun! Let’s meet Alice, one of the dynamic duo behind Canada’s newest parkrun.   I’m a mum of two young runners, climbers and chatterboxes. I arrived in…

timmins group snow

Faire grandir la communauté de Gillies Lake

parkrun de Gillies Lake Le 1er juin 2019 a marqué le premier jour du début de l’aventure parkrun de Gillies Lake. Nous approchons maintenant de notre 29e évènement et l’expérience jusqu’à présent a été magnifique. Depuis, nous avons eu un changement de directeur d’événement (Christian Smith est maintenant à la barre), quelques changements de parcours et…