Uncategorized - 26th January 2020
Tags:

Point de vue canin sur le parkrun Sunnidale

header2

Les chiens sont également les bienvenus au parkrun ! L’épagneul springer Benson est toujours présent et énergique au parkrun Sunnidale. Qui de mieux pour nous faire découvrir la première année d’activité de Sunnidale et nous faire partager sa nouvelle routine favorite du samedi ? 

 

IMG_8380

 

WOOF WOOF WOOF. Salutations à tous les humains participants à parkrun – ici Benson, l’épagneul springer!

 

On m’a souvent vu (et entendu) au parkrun Sunnidale le samedi matin pour aider mes parents pour le 5 km chronométré hebdomadaire.  Je veux partager avec le monde entier pourquoi le samedi matin est mon moment préféré de la semaine!

 

Je suis tellement excité lorsque je vois les caisses de matériel de course à pied sortir de la cave et entrer dans la voiture.  Cela signifie une autre matinée au parc! Je les suis d’avant en arrière dans les escaliers, jusqu’à ce qu’il soit temps de m’asseoir et de mettre ma laisse. Oh! l’affiche pour les égoportraits!  Il ne faut pas l’oublier!  C’est l’heure d’y aller!  Ne m’oubliez pas!

 

Les 4 raisons principales POURQUOI c’est mon jour préféré :

 

1.       Marche et course sur un beau parcours

Bien que la plupart des participants soient des humains, l’événement est adapté aux chiens.  Donc moi! Lorsque maman ou papa ont l’occasion de courir, ils sortent la laisse de course.  Super!  C’est un superbe sentier avec des arbres, des fleurs – beaucoup d’endroits à renifler.  Il y a même des ÉCUREUILS à poursuivre. En été, le sentier bordé d’arbres est partiellement ombragé et à l’automne, les humains aiment voir les couleurs.  On est impatient de voir le printemps !

 

IMG_4405_Original

 

 

2.       Les encouragements

Quelle que soit la vitesse d’un coureur ou d’un marcheur, vous aurez votre part d’encouragements tout au long du parcours.  Les humains commencent à applaudir avec un « Vous avez l’air fort » ou un « Tu es capable ».  J’enchaîne avec mes propres aboiements.  Je suis le meilleur supporteur et me fais entendre très clairement. Normalement, ma mère a une cloche de vache pour encourager les coureurs lorsqu’ils passent notre point de contrôle, mais on peut aussi compter sur mon soutien !

 

IMG_8375

3.       Bénévolat

Il y a des jours où l’on me donne aussi un travail!  Je suis fier d’avoir été un marcheur de queue. Ma propre queue a été la dernière à franchir la ligne d’arrivée.  Mais normalement, j’ « aide » papa à préparer la course et je divertis les bénévoles.  Ça compte aussi, n’est-ce pas?

 

IMG_8373

 

 

4.       Rencontrer d’autres compagnons canins

Il y a eu un certain nombre de compagnons à fourrure assidus qui ont rejoint leurs humains dans leurs courses.  Il y a Sadie qui vient d’un refuge et appartient à Sarah, souvent au scan des jetons, et à Padraic qu’on voit souvent dans le peloton de tête.  Elle est connue pour participer avec son père (qui a été premier à une occasion, même si une pause canine imprévue a eu lieu en cours de route!)

 

J’ai également rencontré Rolo, qui a joint sa mère, habillée pour la course d’Halloween.  La petite Poppy est également une autre favorite, puisque Becky, bénévole et meneuse de claques, l’amène pour supporter l’événement.  Cela devient une rencontre canine hebdomadaire!  Oh, et les humains finissent souvent par bavarder après la course, et même par aller prendre un café au Tim Horton local.  De temps en temps, j’ai même un Timbit!

 

Alors pour une matinée fantastique, le parkrun est un moment spécial en plein air, avec des amis, et avec moi!  Joignez-vous à nous! Amenez vos humains!

 

Par Benson Owens (transcrit par Soo Owens)

 

2b10e2e2-1d16-4af2-83dd-704e6dfe5412

 

 

Les directeurs d’événements, Soo et Paul Owens, gèrent le parkrun Sunnidale depuis le 29 juin 2019.  Tout au long de l’été et de l’automne, la communauté du parkrun s’est régulièrement agrandie et, bien que le parkrun soit sur pause pour l’hiver, l’intérêt continue de croître, car beaucoup attendent avec impatience sa reprise avec la fonte des neiges d’ici la fin mars 2020. 

Share this with friends:

blogFeeling at home 4

Feeling at home at parkrun

How does a recent immigrant from England find a community to help him deal with the brutal Canadian winter? By helping to start a parkrun, of course! Tom from Breakwater parkrun, ON tells us his story.   IIn February 2018, I moved to Kingston, Ontario, from Telford, England. As I landed at Toronto Pearson Airport…

blogFeeling at home 1

Se sentir chez soi au parkrun

Comment un immigrant récent d’Angleterre trouve-t-il une communauté pour l’aider à faire face au brutal hiver canadien ? En participant à la création d’un parkrun, évidemment! Tom, du parkrun Breakwater en Ontario, nous raconte son histoire.   En février 2018, j’ai quitté Telford, en Angleterre, pour m’installer à Kingston, en Ontario. En atterrissant à l’aéroport…