Uncategorized - 29th September 2020
Tags:

Garder la connexion avec parkrun

66175771_907241112953159_8303539519798378496_o

Au début de la pandémie, mon travail au sein de notre gouvernement municipal est passé du travail dans le domaine des loisirs et de la culture au soutien des agences de services sociaux répondant au COVID. Avec toutes les centres de loisirs et de culture fermées, j’ai eu le temps de consacrer toute mon énergie à faire ce que je pouvais pour m’assurer que les besoins de gens les plus vulnérables étaient satisfaits, et aussi que toute la communauté était au courant de tout les programmes d’aide qui étaient offert à eux – de la santé mentale aux finances, du soutien parental à la prise en charge de votre animal lorsque le revenu a disparu pour plusieurs.

 

J’ai réalisé très rapidement que ces organisations n’étaient pas seulement confrontées à une situation qui était au-delà de la compréhension avant le COVID, mais que beaucoup d’entre eux perdaient des bénévoles et des dons. On compte sur de nombreux retraités pour donner leur temps, mais lorsqu’ils sont soudainement le groupe à haut risque pour un virus, les organisations du monde entier commencent à lutter contre une perte de ressources humaines importante.

 

Même si je n’étais pas en mesure de donner plus de mon de temps comme bénévole, je m’en suis rendu compte que je pouvais les aider financièrement. J’ai eu la chance de conserver mon emploi, donc mon revenu n’avait pas changé. J’ai passé les 6 premières semaines de la pandémie tellement occupée que je n’ai pas sortie faire de la course à pied, du vélo ni aucun de mes entraînements habituels. Donc, en mai, je me suis inscrite à une course virtuelle à chaque semaine, dont les frais d’inscription contribuaient à une association caritative, et mon espoir était que cela me motiverait à remettre mes souliers de course.

 

À un moment donné en juin, je lisais mon courrier électronique et j’ai tombé sur un email qui parlait de (pas) parkrun et j’étais contente de voir que je pouvais toujours faire partie de parkrun en utilisant mes courses virtuelles non seulement comme un facteur de motivation pour moi, et contribuer aux organismes, mais je pouvais aussi garder ma connexion avec parkrun. J’étais contente car je suis un coureuse de soirée, donc (pas) parkrun a été une merveilleuse opportunité d’augmenter ma participation avec parkrun.

 

Cela dit, j’ai hâte à pouvoir aller au parkrun en personne. Même si j’aime bien dormir un peu plus les samedi matins et soutenir des organismes avec des bons causes grâce aux courses virtuelles, je sais que je ferai l’effort de me rendre aux parkruns du samedi matin quand ils reviennent. Le sentiment de communauté et l’énergie d’autres personnes au parkrun n’as pas de comparation.

 

Lori Harasam

Henderson Lake parkrunner

Share this with friends:

83195527_1086714314994298_4924708663798530048_o

Translation ambassador opportunities

As parkrun continues to grow around the world, we are committed to breaking down barriers to participation in regular physical activity and bringing communities together.   Communication plays a vital part in what we do, and we are looking to expand our range of non-English language content. To help us do so, we have created the voluntary…

COVID_27OCT_UPDATE_IMG_CLEVELAND

Mise à jour relative au COVID-19 (Coronavirus) : 27 Octobre

Samedi dernier, nous étions ravis de voir les événements parkrun reprendre au Japon et en Australie-Occidentale. Parallèlement à nos footings actuellement actifs en Nouvelle-Zélande, dans d’autres régions d’Australie et aux îles Malouines, nous avons vu 89 événements accueillir plus de 8 500 marcheurs, joggeurs et coureurs, avec plus de 900 bénévoles, dont près d’une centaine…