News - 19th October 2022
Tags:

Le tour du monde à pied

52400056016_a2ee91051a_o

La magie de #parkwalk s’est propagée à travers le monde, depuis les magnifiques parcs d’Afrique du Sud jusqu’à la toundra en arctique et partout ailleurs.

 

Allons visiter les #parkwalk à travers les continents et voyons ce que signifie parkwalk pour nos participants à travers le monde.

 

Suède

 

J’aime la participer par la marche pour être dans la nature, voir le paysage et le sentiment d’appartenance à la communauté par le bénévolat.

 

Christal Ganesh

 

SWEDEN Christal

 

Allemagne

 

Je marche au parkrun depuis le jour un puisque mes deux ligaments croisés sont déchirés et je ne peux plus courir. Mon copain m’a emmené au parkrun parce que la vitesse pour compléter l’événement est sans importance. Inutile de dire que j’adore le parkrun depuis que j’ai commencé. Le concept est génial, notre communauté est exceptionnelle et c’est une excellente façon de commencer la fin de semaine.

 

Diana Müller 

 

_DSC8130 (2)

 

Norvège

 

Marcher au parkrun donne un sentiment d’appartenance à la communauté et j’aime la façon dont nous nous encourageons mutuellement à continuer. La marche m’aide aussi à faire le vide et à admirer le paysage – sur le parcours de mon parkrun local, le parkrun Tøyen, on y trouve même des côtes assez à pic !

 

Beverley 

 

NORWAY Beverley and other volunteers

 

Italie

 

J’adore l’ambiance – c’est amical, amusant et tout le monde se sent intégré au groupe. La marche est fabuleuse et vous pouvez même prendre le temps pour bavarder un peu tout en faisant vos pas pour la journée !

 

Maria Carmela Alfano

 

Italy Maria

 

Pologne

 

Il y a environ trois ans, un de mes amis m’a invité pour la première fois au parkrun Kalisz. Je me souviens d’avoir été un peu timide au début. Je ne me suis jamais vraiment vu comme une personne qui faisait de la course et participait à ce genre d’événement. J’ai cependant réalisé assez vite que le modèle parkrun était assez différent et l’atmosphère de cet événement m’a donné envie d’y retourner.

 

Être active chaque samedi a été essentiel pour maintenir ma santé et améliorer ma qualité de vie, surtout après ma lutte contre le cancer.

 

L’énergie du parkrun est abondante et mérite d’être diffusée !

 

Magdalena Zdrowicka-Wawrzyniak

 

Magdalena Zdrowicka-Wawrzyniak Poland

 

Royaume-Uni

 

Après une blessure, je devais porter une botte thérapeutique et me déplacer avec des béquilles. J’ai donc commencé à faire du bénévolat un samedi matin et, éventuellement, commencé à marcher au parkrun. J’ai trouvé cette expérience vraiment différente. Ça m’a donné le temps de jaser, me faire de nouveaux amis et de remercier les surveillants de façon plus appropriée, au lieu d’un « merci » en passant rapidement et à bout de souffle !

 

Lindsey

 

UK Lindsey

 

J’ai fait mon premier parkrun en 2018 lors de l’événement inaugural du parkrun Witney. J’ai eu le privilège d’être leur tout premier « serre file », ce qui m’a permis de me découvrir un nouvel objectif de vie personnel.

 

Sur ces quatre dernières années, j’ai fait beaucoup de nouvelles connaissances et de nouveaux amis. Mes 72 ans ne m’ont pas empêché de côtoyer des personnes qui partagent les mêmes intérêts et ce, peu importe l’âge et leurs capacités.

 

Martin Crabb (Crabby)

 

UK martin

 

Irlande

 

J’ai commencé le parkrun en 2013 en faisant du jogging pour essayer de perdre du poids. J’ai ensuite eu une blessure au genou qui a nécessité une intervention chirurgicale, ce qui a changé ma perspective du parkrun. Sur les conseils de mon consultant, la marche est devenue mon sport préféré.

 

J’adore marcher au parkrun et je fais souvent du bénévolat en tenant le rôle de « serre file ». Ce qui permet aux autres personnes de libérer la pensée négative qu’elles retiennent l’équipe de bénévoles, ce qui n’est vraiment le cas. J’encourage mes amis à se joindre à moi pour marcher et j’ai un bon cercle d’amis que je rejoins pour bavarder !

 

Fanchea

 

20221001_092534_resized

 

Nouvelle-Zélande

 

Je suis responsable d’événement au parkrun Invercargill et j’ai beaucoup appris sur la force, la résilience et la ténacité de certains de nos marcheurs. Certains d’entre eux se joignent à nous suite à une lutte contre le cancer, une crise cardiaque ou d’autres maladies et nous pouvons facilement voir qu’en fonction d’où ils se trouvent sur leur cheminement personnel, leur marche (ou « parkwalk ») leur donne une belle occasion de célébrer lorsqu’ils traversent la ligne d’arrivée.

 

Cette personne qui n’a jamais marché un 5 km et qui vient d’atteindre son objectif en complétant l’événement pour la première fois ou même la troisième fois, peut-être une expérience remplie d’émotions.

 

Kim et Bruce (sur la photo ci-dessous) profitent de leur marche au parkrun, et en profitent pour se rassembler avec les autres participants et avec leurs nouveaux amis qu’ils se sont fait depuis leur arrivée au parkrun.

 

Liz Henry

 

NZ (not Liz Henry)

 

Malaisie

 

Après avoir marché au parkrun, je me sens très heureuse, plus énergique, ouverte d’esprit avec pleins d’idées en tête. Ce qui me donne également l’occasion de passer quelques heures dans le parc pour rencontrer plusieurs personnes adorables !

 

Stephanie To Soo Sim

 

Malaysia Stephanie To Soo Sim

 

États-Unis d’Amérique

 

Quand je marche, je peux admirer la beauté du paysage qu’offre notre parcours. Depot Park est un nouveau parc qui a été récupéré des zones humides industrielles polluées. Marcher me donne le temps d’apprécier les levers de soleil sur la brume, les hérons et les tortues, et de temps en temps, les apparitions de notre mascotte (non officielle), Wally l’alligator.

 

Au parkrun, tout le monde est le bienvenu et tout le monde est de la partie.

 

Anne Ray, Floride

 

USA Anne Ray

 

Il y a plusieurs raisons d’aimer le parkrun, mais la raison principale pour laquelle j’aime marcher au parkrun est la caractéristique sociale, combinée avec l’opportunité d’exercice accessible à tous et qui, à chaque samedi, rassemble une communauté entière. Ce qui est unique à la fois et commun à tous les événements à travers le monde, c’est le sentiment d’appartenance à la communauté qu’offre le modèle parkrun. En marchant au parkrun, je peux admirer les parcs où les parkruns sont organisés. J’aime surtout le fait que le parkrun n’est pas une course.

 

Robert Bridges

 

Image

 

Canada

 

Après ma première participation par la marche, je suis devenue dépendante de cette ambiance positive ! Pour moi, je ne participe pas au parkrun pour battre mon record personnel. Je participe pour l’aspect social ainsi que pour l’exercice. C’est aussi une excellente façon de commencer ma fin de semaine. J’encourage tout le monde à faire l’essai d’un événement parkrun !

 

Kelly Ross

 

IMG_0222

 

Afrique du Sud

 

Marcher au parkrun est vraiment agréable : vous n’êtes pas seul ou le seul à marcher.

 

La camaraderie entre marcheurs est incroyable. Vous vous mêlez et discutez avec d’autres jeunes et moins jeunes, peu importe votre condition physique ou la raison de votre présence.

 

Comme la plupart des événements parkruns se passent dans de beaux parcs, l’environnement ajoute au plaisir. Vous marchez sur des sentiers bordés d’arbres et sur des pelouses. En prime, le sentiment d’accomplissement que vous avez complété un 5 km !

 

Alan Cawood

 

South Africa Alan Cawood 1

 

Japon

 

J’aime marcher au parkrun parce que j’aime vivre chaque saison qui passe !

 

Akemi

 

Akemi Japan

#jadoreparkrun

Share this with friends:

51757508997_6ceb3ab339_o

Translation Ambassador opportunities

As parkrun continues to grow around the world, we are committed to breaking down barriers to participation in regular physical activity and bringing communities together.   Communication plays a vital part in what we do, and we are looking to expand our range of non-English language content. To help us do so, we have created the voluntary…

52303794673_cfc9ee5946_o

1 000 parkruns à la portée

Vous vous êtes déjà demandé qui a complété le plus de parkruns ou qui a le plus grand nombre de participations bénévoles ? Voici Darren Wood et Nicki Clark !   Plusieurs seront surpris d’apprendre qu’aucun de ces deux participants n’était présent au tout premier événement parkrun en 2004. Mais depuis que Darren et Nicki…