News, Uncategorized - 30th March 2023
Tags:

Cinq astuces mentales pour vous aider lors de votre prochain parkrun

Canada 1

Cinq kilomètres. 5 000 mètres. 500 000 centimètres. 5 000 000 millimètres. 3,1 milles. Peu importe, la distance au parkrun est la même à chaque semaine.

 

Cependant, sur certaines semaines, ça peut paraitre plus long, beaucoup plus  long !

 

Voici cinq astuces mentales pour vous aider lors de votre prochain parkrun et qui rendra votre marche, jogging ou course un peu plus facile à chaque semaine …

 

Canada 5

 

1. Brisez-le en petits morceaux

 

Si vous songez que la distance totale est intimidante et accablante, surtout quand vous réalisez qu’il ne vous reste encore « que 4,9 km à parcourir ! », brisez votre parcours en morceaux.

 

Cette stratégie peut être employée par tout le monde et ce, que vous complétiez le parcours en 15 ou en 75 minutes. La distance à parcourir demeure la même pour tous.

 

Par exemple, si vous planifiez une course ou une marche sur le parcours, au lieu de penser « Impossible de compléter un 5 km », fixez-vous plusieurs petits objectifs. Concentrez-vous sur des points de repère au loin, qu’il s’agisse d’un banc, d’un arbre ou d’un poteau, et faites-en des lignes à franchir.

 

Vous vous surprendrez en vous disant, « finalement, ce n’était pas si pire que ça ». La fois suivante, vous pourrez vous fixer une cible un peu plus loin et avant de vous en rendre compte, vous serez rendus à la ligne d’arrivée !

 

Canada 3

 

2. Visualisez la ligne d’arrivée

 

Tout le monde a des moments pendant un parkrun où la motivation peut décliner, surtout en période hivernale où les mois sont plus froids. Utilisez la visualisation pour vous pousser jusqu’à la ligne d’arrivée.

 

Par exemple, si les choses se compliquent, imaginez-vous en train de foncer vers la ligne d’arrivée avec un grand sourire sur le visage.

 

Ou imaginez comment goûtera ce bon café ou cette bonne tasse de thé après le parkrun une fois terminé. Et pensez comment vous vous sentirez après avec le sentiment de devoir accompli.

 

Notre imagination est un outil qui peut être très fort, alors utilisez-la à votre avantage !

 

Canada 6

 

3. Concentrez-vous sur votre entourage, pas sur votre montre

 

Si vous vous êtes fixé un objectif de temps, que ce soit de le faire sous la barre de 20, 30 ou 60 minutes pour la première fois, ou d’enfin de battre votre meilleurs temps, la tentation sera probablement assez forte de regarder votre montre ou votre application toutes les cinq secondes pour voir comment se passe votre parkrun.

 

Même si cette idée peut sembler judicieuse, ça peut rendre la situation plutôt stressante. Si vous respectez le temps que vous vous êtes fixé, vous vous mettrez plus de pression sur les épaules pour garder le cap, mais si vous voyez que vous êtes un plus lent, ça pourrait plutôt vous décourager.

 

Essayez d’abandonner la technologie et concentrez-vous sur votre environnement. Vous sortez du lit un samedi matin pour aller au plein air, être actif – profitez de votre liberté. Imprégnez-vous de tout, ignorez ce que les chiffres vous disent et gardez la surprise pour le courriel de parkrun qui donnera votre résultat alors qu’il arrivera directement dans votre boîte de réception peu après l’événement !

 

Et si l’idée de compléter un parkrun sans technologie et de manquer tous ces « likes » ou « kudos » est impensable, placez un morceau de ruban adhésif sur l’écran pour vous éviter cette distraction et vous permettre de vous concentrer sur votre parcours.

 

Canada 2

 

4. Devenez un génie en mathématiques

 

Une autre façon de bien vous aider, si vous trouvez que votre parkrun est difficile à compléter, est de compter. Compter est une excellente façon pour vous distraire. Compter peut vous aider à vous faire oublier à quelle vitesse vous allez, et ne pas penser à la distance qu’il vous reste à parcourir.

 

Les possibilités sont illimitées (pas que nous les avons tous compté !). Vous pouvez compter jusqu’à 100 et par la suite, de reculons jusqu’à zéro. Vous pouvez même faire un compte à rebours à partir de 1 000, ou même essayer de compter combien de fois vous voyez certaines choses sur le parcours, comme le nombre d’oiseaux ou de chiens. Ou combien de personnes portent une casquette ou un gilet parkrun indiquant le nombre de participations qu’ils/elles ont atteint.

 

La prochaine chose dont vous vous apercevrez, c’est que vous aurez traversé la ligne d’arrivée et en même temps, vous aurez fait un pas de plus pour devenir une calculatrice à deux pattes !

 

Canada 7

 

5. Donnez-vous un discours d’encouragement positif

 

De temps en temps, plusieurs personnes se font la morale ! Mais il ne faut surtout pas s’autoflageller.  Si vous vous concentrez uniquement sur les choses que vous faites mal, vous êtes plus susceptible de les répéter. Concentrez-vous plutôt sur les détails positifs.

 

Au lieu de vous dire « Je ne peux pas faire ça » ou « Il faut que j’arrête », pensez à quel point vous avez progressé dans votre cheminement au parkrun et comment vous vous êtes améliorés.

 

Rappelez-vous de toutes les fois où vous avez trouvé les épreuves difficiles, mais rappelez-vous aussi comment vous avez réussi à surmonter ces obstacles. Ces accomplissements peuvent être une source d’inspiration pour bien nourrir votre motivation. Si vous avez réussi à vous rendre jusqu’ici aujourd’hui, il vous est donc possible d’en donner un peu plus chaque jour !

 

Vous songez à essayer un parkrun ? Vous pouvez consulter notre carte des événements (page web en anglais) en cliquant ici.

Share this with friends:

Cathy-Hannon-3-900x416-1

We’re one team

All around the world, we’ve seen over 28,000 unique volunteers in the parkwalker role and they’ve parkwalked over 52,000 times!   We speak to one of the parkwalkers, Cathy Hannon, about why she chooses to volunteer in her favourite role every Saturday morning. Cathy’s chronic condition means that parkwalking is the best option for her, she relishes the…

Cathy-Hannon-3-900x416-1

Nous formons une grande équipe

À ce jour, c’est plus de 28 000 différents bénévoles qui ont tenu le rôle de « parkwalker » et ils ont marché plus de 52 000 fois !   Nous avons discuté avec Cathy Hannon, une de ces marcheuses désignées, à savoir ce qui la motive à faire du bénévolat dans ce rôle tant…