News - 7th June 2023
Tags:

Bien appuyée pendant ma chimiothérapie

jeannente4-900x416

Jusqu’à l’été dernier, Jeannette Liebig était une passionnée de parkrun en y participant tous les samedis matin, avant qu’elle ait reçu un diagnostic de cancer du sein. Dans les semaines et les mois suivants, elle a reconnu l’importance de la communauté parkrun dans sa vie.

 

L’exercice a toujours été important pour moi. Alex, mon mari, a arrêté de fumer il y a plusieurs années et a commencé à courir. J’ai donc commencé à y aller et j’y ai pris goût.

 

J’ai déjà aussi fumé dans le passé, mais j’ai arrêté après mon premier demi-marathon. Alex était toujours devant moi, mais ce n’est pas une mauvaise chose !

 

jeanette2-1024x831

 

Nous nous sommes inscrits au groupe de course local où j’ai également rencontré Hans-Jürgen, mon partenaire de course. Et c’est grâce à Hans-Jürgen qui a pris connaissance du parkrun Neckarau à Mannheim, par un article de journal.

 

Un seul essai a suffi et nous sommes devenus des participants réguliers depuis ! parkrun est une grande communauté et je visite aussi à l’occasion le parkrun Speyer Leinpfad et le parkrun Oberwald à Karlsruhe.

 

Quand j’ai reçu mon diagnostic de cancer du sein, je ne l’ai dit qu’à quelques personnes en toute confidence. Et j’ai pensé : “Voyons ce qui arrivera en premier.”

 

Quoique ça peut paraître un peu bizarre, le pire pour moi au début était la crainte de perdre mes cheveux. Et lorsque j’ai finalement perdu mes cheveux à la suite des traitements, il n’y avait plus rien à cacher.

 

Mais ce qui m’a aidé pendant ma chimiothérapie, c’est le parkrun, et l’arrivée du « parkwalk ».

 

Je ne voulais pas que personne ne se sente embarrassé ou qu’on me prenne en pitié. Mais au contraire, je me suis sentie accueillie par la communauté parkrun et la « vibe » était positive, motivante et détendue. Je me suis sentie bien appuyée par plusieurs personnes et tout le monde m’a acceptée comme je suis.

 

jeanette1-576x1024

 

J’essayais toujours de regarder vers l’avant et j’ai continué à marcher aussi longtemps que j’ai pu. Puis, au fur et à mesure que ma thérapie progressait, je me suis mis à ralentir, mais j’étais toujours au parkrun presqu’à tous les samedis.

 

Le ralentissement est ce qui a été le plus difficile au début pour moi, mais je crois que j’ai bien fait de continuer à bouger, malgré la maladie.

 

J’ai pu parler à beaucoup de gens adorables et bien intentionnés au parkrun et beaucoup m’ont accompagné pendant mon parcours. Mon mari Alex et mon partenaire de course Hans-Jürgen, ont bien veillé sur moi et m’ont toujours encouragé à continuer.

 

Tout le monde au parkrun a bien contribué à mon rétablissement et m’a bien aidé à passer à travers la chimiothérapie, merci !

 

Jeannette

 

#jadoreparkrun

Share this with friends:

Aylesbury-190823-9900000000079e3c

Top tips to get a personal best

First and foremost, we all know that parkrun is about taking part, community, being social together outdoors, and maybe grabbing a coffee afterwards. But sometimes, you want to aim for a personal best (PB)!   We share some top tips from long-distance runner and regular Australian parkrunner Steve Moneghetti about how to give yourself the…

Aylesbury-190823-9900000000079e3c

Les meilleures astuces pour obtenir un record personnel

D’abord et avant tout, on sait déjà que parkrun est une communauté, un événement et un endroit où on peut socialiser en plein air où même aller prendre un café par la suite. Mais parfois, on peut avoir envie de battre son record personnel (RP) !   Steve Moneghetti, un adepte de la course et…