Actus - 1st octobre 2020
Tags:

Retour sur 16 ans de parkrun

cover

Retour sur 16 ans de parkrun

Le samedi 2 octobre 2004, 13 coureurs et cinq bénévoles se sont rendus au Bushy Park de Teddington, à Londres, pour une course gratuite et chronométrée de 5 km, connue alors sous le nom de « Bushy Park Time Trial ».

 

Ils ne savaient pas vraiment ce qu’ils avaient déclenché.

1

 

16 ans plus tard, plus de 4,4 millions de personnes dans le monde ont réalisé un parkrun à travers 22 pays différents. Cela représente 61 millions de parkruns, un chiffre stupéfiant !

 

Comment le Bushy Park Time Trial s’est-il transformé en parkrun, et est devenu un phénomène mondial ?

 

La croissance initiale

 

Le nombre d’emplacements parkrun a rapidement augmenté, en particulier au cours des cinq dernières années, pour atteindre aujourd’hui près de 2 000. Chaque semaine, jusqu’à dix nouveaux parkruns démarrent dans des communautés du monde entier.

 

Cependant, il a fallu plus de deux ans pour que le deuxième événement soit lancé. Le contre-la-montre de Bushy Park était devenu de plus en plus populaire parmi les coureurs locaux. Fin 2006, le nombre de participants atteignait près de 300 par semaine. La demande pour un deuxième événement a augmenté.

 
2
 

Le fondateur du parkrun, Paul Sinton-Hewitt, a finalement accepté et le samedi 6 janvier 2007, le deuxième événement, le contre-la-montre de Wimbledon Common, a été lancé dans la ville voisine de Wimbledon. Le succès de l’événement numéro deux a constitué une étape importante pour l’avenir du parkrun, car il a montré que le modèle du parkrun pouvait être reproduit, et la croissance à l’emporte-pièce a commencé.

 

À la fin de l’année 2007, sept événements au total ont eu lieu, le parkrun s’est étendu à Brighton, Leeds et au Zimbabwe, et 24 972 marches, joggings et courses ont été enregistrés. La croissance s’est poursuivie en 2008, l’Écosse et le Pays de Galles ayant bientôt rejoint la famille des parkruns. Le nombre total de parkruns réalisés au cours de l’année a plus que doublé pour atteindre plus de 50 000.

 

L’organisation a également changé de nom, puisque UK Time Trials (UKTT) a changé son nom pour devenir parkrun.

 

Rester fidèle aux principes

 

À ce stade, de nombreux entrepreneurs auraient réalisé qu’ils étaient sur une piste et la tentation de monétiser le mouvement et les sommes encaissées aurait été trop forte pour y résister. L’expérience du samedi matin était tellement spéciale que les gens allaient sûrement payer pour y participer ? Pensez aux millions qui auraient pu être gagnés à mesure que la croissance se poursuivait !

 

Mais, s’en tenant à ses principes fondateurs, Paul était catégorique : gratuit, hebdomadaire, pour tous, pour toujours.

 

Voici l’affiche annonçant le premier événement.

 
3
 

Avant même le tout premier événement, les bases de l’environnement accueillant du parkrun avaient été mises en place, l’événement étant annoncé comme étant ouvert à tous les coureurs.

 

C’est ce que l’on retrouve dans le tout premier Run Report. Tous deux ont été rédigés et produits à l’époque par le fondateur de parkrun, Paul Sinton-Hewitt.

 
4
 

Les deux premiers et les deux derniers ont reçu des prix, ce qui montre que la participation plutôt que la vitesse était considérée comme l’aspect le plus important. Les cinq bénévoles ont également été récompensés pour leur aide lors de l’événement inaugural, démontrant ainsi que la participation par le biais du bénévolat a toujours été un élément clé du parkrun.

 

Le jour du dixième anniversaire du parkrun, les 13 coureurs et les cinq bénévoles, désormais appelés les pionniers du parkrun, ont reçu des codes-barres commémoratifs en or.

 
5
 

Nouvelles technologies et expansion internationale

 

Le Danemark a été le pays suivant à adopter le parkrun en 2009, et en 2010, l’Irlande du Nord a rejoint la famille, ce qui signifie que le parkrun est désormais pratiqué dans toutes les nations du pays. Trente autres événements ont été lancés et le nombre total de parkruns réalisés a atteint près de 250 000, dont le premier parkrun junior.

 

L’année 2010 a également vu l’introduction de codes-barres obligatoires au parkrun. Jusqu’alors, les parkrunners se contentaient de terminer et de remettre leur jeton à un bénévole qui était assis à une table avec un ordinateur portable. Les finisseurs communiquaient leur nom au bénévole, puis ils consultaient la base de données et lui attribuaient le résultat.

 

Cela a bien sûr entraîné quelques défis – comme la maintenance du matériel, la recherche de plusieurs parkrunners du même nom, les longues files d’attente des parkrunners, et l’utilisation d’un ordinateur portable à l’extérieur sous le beau temps britannique !

 
6
 

En 2012, parkrun a pris une dimension véritablement mondiale avec l’introduction d’événements en Australie, en Pologne, en Afrique du Sud et aux États-Unis. 90 nouveaux événements ont débuté cette année-là, et nous avons été à deux doigts de dépasser le million de parkrun achevés en une année civile, pour terminer l’année 2012 avec 992 308 marches, joggings et courses terminés dans le monde entier.

 

parkrun junior

 

Après un lancement initial en 2010, une autre étape importante dans l’impact du parkrun a été franchie en 2013, avec le déploiement plus large au Royaume-Uni d’événements de parkrun junior pour les 4-14 ans, qui se déroulent le dimanche matin.

 

Ces événements de 2 km se sont avérés très efficaces pour initier les enfants aux concepts de l’activité physique et du bénévolat dès leur plus jeune âge, les parents et les tuteurs pouvant également y participer. Il y a maintenant plus de 300 événements au Royaume-Uni, en Irlande et en Australie.

 
7
 

Une fréquentation en plein essor & Little Stoke

 

Fin 2014, le parkrun avait fêté son 10e anniversaire, Paul Sinton-Hewitt avait reçu un CBE (NdT: Commander of the order of the British Empire, plus haute récompense – à l’exclusion des Chevaliers – du système honorifique Britannique),et des événements hebdomadaires avaient été lancés en Russie et en République d’Irlande. La fréquentation hebdomadaire mondiale a dépassé les 60 000 personnes.

 

En 2015, Nick Pearson a rejoint parkrun pour devenir PDG mondial, apportant une approche stratégique experte, et surtout un point de vue extérieur, pour travailler aux côtés de Tom Williams et Paul à la stabilité financière à long terme et cibler la croissance de manière durable et proactive. L’expansion européenne de parkrun a été stimulée par l’introduction d’événements en Italie et en France.

 

Au début de 2016, parkrun a fait la une des journaux nationaux lorsque le conseil paroissial de Stoke Gifford a annoncé son intention d’introduire une taxe afin de continuer à autoriser le parkrun de Little Stoke. Malgré les protestations du public et sous les feux des médias, le conseil a voté en faveur de cette taxe et, conformément aux principes du parkrun, qui est gratuit pour tous et pour toujours, l’événement a malheureusement été annulé.

 

Sur une note plus positive, parkrun s’est développé en Scandinavie et en Amérique du Nord, avec le lancement de parkrun au Canada et en Suède, et de nouveaux progrès vers la stabilité financière ont été réalisés avec l’introduction de la gamme de vêtements parkrun Apricot.

 
8
 

Atteindre ceux qui ont le plus à gagner

 

Avec pour mission de créer une planète plus saine et plus heureuse, une importante initiative en matière de santé et de bien-être a été lancée en 2017, avec l’introduction du premier parkrun en milieu carcéral au monde, à la prison de Haverigg en Angleterre.

 

L’événement a connu un énorme succès, les détenus se mettant à marcher, à courir, à faire du jogging et à faire du bénévolat. Il a été rapidement suivi par des parkruns dans plusieurs autres établissements carcéraux au Royaume-Uni, en Irlande et en Australie. Aujourd’hui. 25 parkruns ont lieu chaque semaine dans des établissements pénitentiaires.

 

Le rôle facultatif de volontaire « Tail Runner » est devenu obligatoire pour tous les événements au Royaume-Uni, et a été renommé « Tail Walker » dans une nouvelle étape pour montrer publiquement notre engagement à accueillir les marcheurs et ceux qui craignent d’être trop lents ou de finir en dernier.

 
9
 

En comprenant mieux les obstacles qui empêchent certaines personnes de participer aux événements organisés par le parkrun, nous avons compris que la langue est extrêmement importante. Personne ne finit dernier au parkrun, sauf le serre-file !

 

parkrun a également été lancé en Norvège, en Finlande et en Allemagne. Dans un effort pour évoluer, réduire les obstacles opérationnels au lancement de nouveaux événements et adopter les nouvelles technologies, l’application Virtual Volunteer a été déployée avec succès, permettant aux volontaires de chronométrer et de scanner des codes barres à l’aide de leur téléphone portable.

 

Dans une démarche sans précédent, l’Allemagne est devenue le premier pays à lancer le parkrun avec une approche uniquement basée sur l’application, supprimant ainsi l’obligation de fournir à ces événements le traditionnel et coûteux ordinateur portable, les scanners et les chronomètres. Cette initiative est adoptée par des bénévoles de toute l’Allemagne et jette les bases d’une approche plus intelligente et plus légère pour le lancement dans de nouveaux territoires.

 
10
 

Une nouvelle approche

 

En 2018, la santé et le bien-être ont continué à jouer un rôle clé dans l’orientation stratégique de parkrun, et suite au succès de l’initiative de parkrun en milieu carcéral, le premier parkrun a été lancé dans un établissement pour jeunes délinquants à Wetherby, en Angleterre.

 

Dans une autre démarche novatrice, visant à promouvoir la prescription sociale et la médecine de style de vie, parkrun s’est associé au Royal College of General Practitioners (RCGP) pour lancer l’initiative « parkrun practice », dans le cadre de laquelle des événements organisés par parkrun ont été organisés en partenariat avec le cabinet médical local pour encourager les médecins et les professionnels de la santé à prescrire des parkrun aux patients et au personnel afin d’améliorer la santé et le bien-être.

 

Ce fut un énorme succès, avec de nombreuses études de cas inspirantes, et plus de 1 250 cabinets de parkrun ont été intégrés au programme, ce qui représente plus de 10 % de l’ensemble des cabinets de médecins généralistes au Royaume-Uni.

 
11
 

Telle est la croissance de parkrun au niveau international, que pour la première fois, le nombre d’événements en dehors du Royaume-Uni a dépassé celui des événements britanniques, aidé en cela par le lancement de parkrun en Malaisie.

 

Afin de préserver davantage la stabilité financière de parkrun, Paul Sinton-Hewitt a lancé CONTRA, la marque de vêtements de sport éthique et inclusive.

 

CONTRA s’attaque à certains des problèmes constamment négligés et ignorés par les autres marques de vêtements en produisant des vêtements de sport qui évitent d’utiliser des couleurs spécifiques au sexe et couvrent une gamme de tailles beaucoup plus large, avec dix tailles différentes pour les hommes et les femmes. Tout est fabriqué dans des usines européennes qui versent des salaires équitables et tous les bénéfices générés par les ventes sont reversés à parkrun.

 
12
 

En janvier 2020, la fréquentation a atteint des records dans le monde entier, avec plus de 400 000 personnes qui ont marché, couru, joggé et fait du bénévolat pendant un seul week-end. En 2020, les Pays-Bas sont devenus le 22e pays à rejoindre la famille parkrun.

 

parkrun était alors devenu une organisation caritative. Après de nombreuses années de demandes et d’offres de la part de parkrunners désireux d’aider financièrement à assurer l’avenir de parkrun, la plateforme de dons parkrun Forever a été créée pour permettre aux personnes qui le peuvent et le souhaitent de faire de petits dons mensuels.

 

Temps d’arrivée moyens

 

En 2005, le temps moyen pour terminer un parkrun était de 22:17. En 2020, il était de 32:30.

 

Pendant 16 années consécutives, parkrun a connu un ralentissement des temps moyens d’arrivée, ce qui montre que parkrun a de plus en plus fait tomber les barrières à la participation et a accueilli de plus en plus de personnes pour lesquelles l’activité physique n’était pas auparavant la norme.

 

Ce qui a commencé comme un événement de course, est devenu un événement communautaire, qui est vraiment pour tout le monde – que vous marchiez, fassiez du jogging, couriez ou soyez bénévole.

 
13
 

Aujourd’hui, avec près de 2 000 événements dans le monde entier et 16 ans de parkrun, qui est passé de 13 à plus de 4 millions de participants, on peut penser que parkrun a changé au-delà de toute reconnaissance.

 

Mais parkrun est toujours gratuit, hebdomadaire, pour tout le monde et pour toujours.

 

D’ici 2024, plus d’un million de parkrunners y participeront chaque semaine. Mais si l’on met les chiffres de côté, ce qui nous rendra toujours fiers et, surtout, nous permettra de nous concentrer sur l’impact que parkrun a et continuera d’avoir sur l’amélioration de la santé, du bien-être et des communautés dans le monde entier.

 

Ensemble, nous créons une planète plus saine et plus heureuse.

 

Partagez si vous aimez:

Cleveland_update

Mise à jour COVID-19 (Coronavirus): 27 Octobre

Samedi dernier, nous étions ravis de voir les événements parkrun reprendre au Japon et en Australie-Occidentale. Parallèlement à nos footings actuellement actifs en Nouvelle-Zélande, dans d’autres régions d’Australie et aux îles Malouines, nous avons vu 89 événements accueillir plus de 8 500 marcheurs, joggeurs et coureurs, avec plus de 900 bénévoles, dont près d’une centaine…

RunningBehind-900x416

Mise à jour COVID-19 (Coronavirus): 20 Octobre

Avec la réouverture de 12 événements en Tasmanie samedi dernier, nous avons vu plus de 5 000 marcheurs, joggeurs, coureurs ou bénévoles différents participer à 45 parkruns dans le monde. Bien que cela ne représente que 2 % des événements, ce nombre de 5 000 participants constitue une étape importante, que nous avions mis cinq…