Actus - 17th décembre 2020
Tags:

Garder le contact : Le confinement en chiffres

numbers cover

Cette année a été unique en son genre, mais, d’une certaine manière, nous avons fait ce que nous faisons toujours : utiliser des données pour nous guider. Mike Graney, responsable mondial de l’analyse à parkrun, nous parle d’une année d’une incroyable précision.
 
Avec plus de deux millions de participants différents au parkrun dans le monde au cours d’une année normale, trouver un moyen efficace de recueillir les points de vue d’un si large éventail de marcheurs, coureurs et bénévoles, jeunes et vieux, et d’origines diverses, dans le monde du parkrun, est un défi.
 
Une source importante de données et d’informations qui a soutenu notre prise de décision jusqu’en 2020 a été recueillie grâce à des enquêtes en ligne envoyées par e-mail à la communauté de parkrun. Sur la base de ce que nous savons déjà sur les parkrunners, nous sommes en mesure de sélectionner une partie représentative des parkrunners pour nous aider à obtenir une vue des pensées et des sentiments des participants (sur un large éventail de sujets), puis d’utiliser ces informations pour nous aider à prendre des décisions.
 
Au cours de cette année, nous avons interrogé plus de personnes que jamais auparavant et recueilli plus de 130 000 réponses individuelles de la communauté parkrun. Nous tenons à remercier tous ceux qui ont pris le temps de répondre à l’une de nos enquêtes. Vous nous aidez vraiment à comprendre ce qui est important pour vous d’une manière que nous n’avons jamais pu réaliser auparavant.
 
Maintenant dans sa 24ème semaine, l’enquête « retour au parkrun », qui suit l’intention de la communauté parkrun de retourner au parkrun, que ce soit en tant que marcheur, coureur ou bénévole, a reçu près de 80.000 réponses.
 
Nos données montrent que les personnes ayant participé aux enquêtes « retour au parkrun » avaient, entre elles, au cours des douze mois précédant la mise en pause du parkrun en mars 2020, effectué plus d’un million de parkruns, et fait du bénévolat plus de 200 000 fois.
 
Si ces enquêtes ont montré une réelle résilience en ce qui concerne le désir de revenir à parkrun, nous restons conscients du tribut que la pandémie et les fermetures associées ont fait payer à la communauté parkrun.
 
Au Royaume-Uni, en Irlande, en Afrique du Sud, en Australie et en Nouvelle-Zélande, nous avons mené d’autres travaux de recherche pour mieux comprendre cet impact.
 
Le fil conducteur des réponses reste le désir profond de renouer avec les gens. Au moins sept répondants sur dix dans chaque territoire ont indiqué que les liens avec les autres membres de leur communauté ont été négativement affectés par la pandémie. Parmi la grande majorité des personnes interrogées, qui nous ont constamment dit qu’elles étaient prêtes à retourner à parkrun, l’une des principales motivations, dans tous les territoires, était de se sentir à nouveau membre d’une communauté.
 
En novembre, nous avons envoyé un courriel à tous les adultes qui avaient participé bénévolement à des événements junior parkrun, au Royaume-Uni et en Irlande, au cours des douze mois précédant mars 2020. Une fois encore, ce sont les relations avec les autres qui ont été un thème récurrent dans les réponses. Huit parents sur dix estiment que les relations de leurs enfants avec leurs amis ont été mises à mal au cours des six derniers mois, et la grande majorité des personnes interrogées pensent que le manque de bénévolat au junior parkrun signifie qu’ils ont passé moins de temps avec leurs amis et réduit leur nombre de relations sociales.
 
L’enquête junior parkrun illustre également l’ampleur des réponses que nous recevons à nos enquêtes. Des bénévoles ayant participé à chaque événement junior au Royaume-Uni et en Irlande ont répondu à l’enquête. Plus de 150 événements ont renvoyé au moins 20 questionnaires remplis individuellement, soit l’équivalent d’une équipe complète de bénévoles un dimanche matin lors d’un événement junior moyen.
 
Si l’on ajoute à l’équation la série d’enquêtes que nous réalisons régulièrement, comme celles qui permettent de suivre la confiance dans le parkrun (qui reste d’au moins 92 % dans les territoires étudiés), ainsi que des enquêtes régulières pour comprendre l’expérience des bénévoles, nous avons reçu avec gratitude les réponses d’au moins un participant à 95 % des événements organisés par le parkrun dans le monde cette année.
 
Nous ne sommes peut-être pas encore tous de retour à nos événements parkrun locaux, mais nous continuerons à écouter, à apprendre et à traverser cette épreuve, ensemble.

Partagez si vous aimez:

fr_2

parkwalk: arriver a cinq

Vous pouvez marcher au même rythme tout au long de la journée ou, si vous le souhaitez, vous pouvez modifier le rythme de votre marche comme indiqué ci-dessous. N’oubliez pas que tout plan n’est qu’un guide, alors allez-y à votre propre rythme et faites autant ou aussi peu que vous le pouvez ou le voulez,…

NON_UK_NON_ENG_WEEK_3-c1bffbfb2ccc5d09

Trois conseils pour maintenir la motivation

Avez-vous déjà entendu parler du “Lundi Bleu” ?! Il a tendance à se manifester après environ trois semaines d’efforts pour changer nos habitudes de vie, ou faire quelque chose d’un peu différent.   Nous avons quelques conseils pratiques pour vous garder sur la bonne voie et vous aider à célébrer votre succès jusqu’à présent  …