Actus - 10th mars 2021
Tags:

Briser les barrières

GLOBAL_IWD_1_NEWS-c1bb20d9415c5d09

Le 8 mars de l’année dernière, pour marquer la Journée internationale des droits des femmes 2020, les pays où parkrun est implanté se sont réunis pour célébrer nos participantes dans le monde entier.
 
Nous revenons ici sur cette journée spéciale, son impact et l’engagement continu de parkrun à faire tomber les obstacles à la participation des femmes et des filles.
 
La semaine du 8 mars 2020, nos événements à travers le monde accueillaient 15 000 femmes et filles de plus que pendant un week-end typique, avec près de 151 000 femmes et filles venues marcher, jogger ou courir.
 
Nommé en l’honneur de la Journée internationale des droits des femmes (International Women’s Day ou IWD en anglais), l’IWDparkrun 2020 a également vu le plus grand nombre de bénévoles féminines à parkrun avec 2 000 femmes et filles s’étant portées volontaires de plus qu’à un événement typique, et 400 nouvelles bénévoles rejoignant nos équipes pour la toute première fois.
 
Bien que des célébrations ponctuelles comme l’IWDparkrun nous offrent une excellente occasion de mettre en lumière notre engagement en faveur de l’inclusivité, nos efforts n’ont certainement pas commencé là et ne s’arrêtent évidemment pas là.
 
Nous continuons à travailler d’arrache-pied pour comprendre et éliminer bon nombre des obstacles à la participation auxquels les gens sont confrontés, y compris les femmes et les filles. Nous avons changé la façon dont nos événements sont organisés, en introduisant par exemple l’accueil des nouveaux venus et en renommant le rôle de serre-file de « Tail Runner » en « Tail Walker » en anglais, pour refléter notre engagement à encourager la participation des personnes souhaitant marcher tout en luttant contre la peur que d’autres ressentent de terminer en dernier. Les images et messages que nous communiquons ont également changé pour mieux refléter la grande diversité de personnes qui participent à nos événements, afin de mettre en valeur les femmes et les filles incroyables de tous âges, toutes conditions physiques et toutes origines participant à parkrun.
 
Avant l’arrêt des parkruns en raison de la crise sanitaire, le nombre de femmes participant au parkrun augmentait d’année en année et l’IWDparkrun a encouragé de nombreuses personnes à devenir plus actives au cours de l’année passée.
 
Helen Morgan nous a raconté comment la participation à un événement a changé sa vie. Encouragée par son amie, Helen a participé à l’IWDparkrun en tant que responsable chrono. Elle a été conquise par l’atmosphère accueillante, bon enfant et amicale et attribue à l’IWDparkrun la découverte de sa passion pour la course, qu’elle partage avec son chien Cookie. Depuis mars 2020, Helen court régulièrement deux fois par semaine et participe également à des séances de fitness en ligne à domicile. « Je suis devenue accro à la course ! J’adore mon parkrun local et j’ai hâte d’y retourner dès que les restrictions seront levées », nous a-t-elle dit.
 
L’histoire de Clare Jones est tout aussi réjouissante et montre à quel point la participation à parkrun peut encourager les gens à adopter un nouveau mode de vie plus sain.
 
Clare en était au point où elle pouvait à peine marcher à cause de l’arthrose et elle pensait qu’elle ne pourrait jamais courir. Son kiné lui a recommandé d’être plus active. Elle a entendu parler de l’IWDparkrun sur les réseaux sociaux, et le message d’inclusivité l’a incitée à participer pour voir. Suite au confinement, Clare a commencé à enregistrer ses chronos aux (pas)parkruns et est également restée en contact avec l’équipe de son événement local, le Riverside parkrun, sur les réseaux sociaux. Depuis, elle a terminé un défi virtuel de 50 km, recueillant plus de 100 £ pour une association caritative, et a inspiré sa fille de 24 ans à commencer à courir régulièrement. Clare aime le fait qu’elles peuvent maintenant courir ensemble et, heureusement, la douleur dans ses genoux a presque complètement disparu. Tout comme Helen, Clare a attrapé le virus de la course à pied et nous a avoué qu’elle a « hâte de pouvoir boucler de nouveau un vrai parkrun à Riverside ! »
 
Depuis l’arrêt des parkruns, plus de 45 000 femmes et filles du monde entier ont terminé près d’un demi-million de (pas)parkruns avec un chrono moyen de 37 minutes et 32 secondes. Plus de la moitié (51 %) des (pas)parkrunners sont des femmes, et nous espérons que ce chiffre se traduira par une participation aux événements parkrun lorsque tous les événements reprendront dans le monde.
Les signes sont positifs, les femmes représentant 50 % des 57 350 personnes qui ont couru, marché ou fait du bénévolat le week-end dernier dans les territoires où les parkruns ont repris.
 
Bien que notre célébration de la Journée internationale des droits des femmes 2021 soit un peu différente de l’année dernière, nous restons néanmoins résolus et attachés à notre objectif d’encourager les femmes et les filles à participer à parkrun en tant que marcheuses, joggeuses, coureuses et bénévoles et, comme Clare et Helen, à donner un exemple incroyable à leur entourage.
 
Alors que de plus en plus d’événements reprennent dans le monde, nous sommes impatients d’accueillir tout le monde et de bâtir sur le succès des années précédentes pour nous assurer que parkrun est vraiment ouvert à toutes et à tous.
 
#loveparkrun

Partagez si vous aimez:

COVID_APR_WEEK_NEWS1-900x416

Mise à jour COVID-19 (Coronavirus): 13 avril

C’était fantastique de voir le retour de 48 événements parkrun junior en Angleterre dimanche, avec plus de 4000 enfants franchissant la ligne d’arrivée, dont plus de 1000 pour la toute première fois. Nous sommes immensément fiers de toutes les équipes qui ont organisé avec succès les premiers parkrun en Angleterre depuis 13 mois, et nous…

COVID_APR_WEEK_1_NEWS

Mise à jour COVID-19 (Coronavirus): 6 avril

La situation concernant la Covid-19 (Coronavirus) continue d’être quelque peu turbulente dans presque tous les territoires de parkrun.   Alors que certains membres de la famille parkrun traversent une période difficile en raison de restrictions croissantes en matière de confinement, d’autres commencent à voir les premiers signes de reprise.   En Afrique du Sud, le…