Actus - 12th mai 2021
Tags:

Ne vous comparez pas aux autres

cof

Carl Barnes a trouvé parkrun alors qu’il se remettait de sa dépendance à l’alcool. Le sentiment d’accomplissement l’a inspiré à continuer et à inspirer ses amis et sa famille en cours de route.
 
Il nous raconte ici son aventure parkrun.

 
J’ai passé la première moitié de 2018 à me remettre de la dépendance à l’alcool et des problèmes de santé qui accompagnent celle-ci.
 
Une amie m’avait parlé de parkrun, elle m’a suggéré de m’y essayer et de peut-être faire des rencontres.
 
J’ai bouclé mon premier parkrun en juillet 2018, c’était la première fois que je courais en extérieur depuis l’école. J’appréhendais un peu ce premier footing, j’avais peur de ne pas trouver ma place, et je n’avais jamais assisté à quoi que ce soit d’organisé auparavant. Je testais encore les limites de ma forme à l’époque suite à mes problèmes de santé, et je continuais à m’inquiéter que les bénévoles devraient un jour appeler les ambulanciers pour moi !
 
Il s’est avéré que je n’avais rien à craindre. J’ai adoré l’expérience.
 
L’ambiance était géniale et c’était incroyable de voir votre nom à côté d’un chrono. Cela m’a donné un vrai sentiment d’accomplissement après tout ce que j’avais vécu.
 
Grâce à parkrun, j’ai commencé à adopter un mode de vie meilleur et plus sain. J’ai rejoint mon club de course local et j’ai même couru des marathons.
 
L’un de mes moments marquants à parkrun est définitivement la rencontre avec ma petite amie Stacey à l’arrivée du Widnes parkrun en 2019 ! Nous sommes ensemble depuis bientôt 2 ans maintenant – nous devons notre histoire d’amour à parkrun, comme le disent nos amis.
 
Car photo 1
 
J’ai également aimé faire du bénévolat en tant que meneur d’allure pour aider les gens à décrocher leur meilleur chrono, et j’ai adoré visiter Fountains Abbey parkrun. Convaincre mes amis et ma famille de se mettre à parkrun est également un sentiment formidable. Voici une photo de moi avec mon père et mes meilleurs amis lors de leur premier parkrun.
 
cof
 
Pour tous ceux qui envisagent de boucler leur premier parkrun et se sentent peut-être un peu nerveux, je dirais qu’il n’y a absolument rien à craindre.
 
Les gens là-bas vous encouragent, tous les briefings sont chaleureux et clairs, et l’atmosphère est vraiment bon enfant à tous les événements que j’ai visités. Et surtout, ne vous comparez pas aux autres !
 
Nous tirons tous quelque chose de différent de parkrun, nous participons tous pour des raisons différentes et de façon différente. À vous de vous fixer votre propre objectif. Vous vous ferez des amis et de bons souvenirs, en plus d’améliorer votre forme !
 
Je suis maintenant accro au parkrun et je cours pour ma santé mentale et physique. J’adore parkrun et tout ce qu’il peut vous apporter et j’espère que mon histoire aidera les autres.
 
J’ai hâte de participer à de nombreuses autres courses et à voyager pour découvrir plein d’autres parcours parkrun à l’avenir. J’aimerais aussi faire plus de bénévolat et je prévois de m’impliquer en tant que directeur de course à un moment donné ! Je continuerai également d’encourager les gens à courir pour leur santé mentale et physique, et parkrun est un excellent moyen de s’y mettre.
 
Carl Barnes

Partagez si vous aimez:

COVID_JUNE_WEEK_3

Mise à jour COVID-19 (Coronavirus): 15 juin

Avec le redémarrage de 72 événements en Pologne, le week-end dernier a vu le plus grand nombre d’événements parkrun dans le monde depuis le début de la pandémie en mars dernier. Près de 66 000 personnes ont participé à l’un des 768 événements organisés dans huit pays.   Chaque événement qui redémarre représente un énorme…

COVID_JUNE_WEEK_2

Mise à jour COVID-19 (Coronavirus): 8 juin

Le week-end dernier, 700 événements ont eu lieu dans sept pays, et plus de 62 000 participants ont profité de la magie des activités physiques gratuites, communautaires, en plein air et sociales.   Il est très encourageant de voir ces événements accueillis à nouveau par les communautés locales et de constater que notre Cadre Covid-19…