Actus - 17th novembre 2021
Tags:

Ne cherche pas l’inspiration, cherche à inspirer

Global header

Né avec une condition génétique rare des yeux, la rétinite pigmentaire, qui cause une perte progressive de la vue, Shayne Allen nous dit que sa philosophie de vie n’était pas de chercher l’inspiration mais d’inspirer.

 

Shayne a aidé à organiser le parkrun de Woy Woy en Australie et voici son histoire.

 

Bien qu’il ait moins de cinq pour cent de vision centrale, Shayne est un athlète performant, il a représenté l’Australie au lancer de poids et au lancer de disque aux championnats du monde en 1998 et aux Jeux paralympiques en 2000.

 

Shayne 1

 

Des années plus tard, Shayne est parti vivre dans la Côte centrale en Nouvelle-Galles du Sud, il a commencé à faire du vélo avec le tandem qu’il avait hérité de son défunt oncle, Ched Towns, qui a révolutionné le sport pour les malvoyants en Australie.

 

Shayne 3

 

L’oncle de Shayne lui aussi souffrait de rétinite pigmentaire et fut le premier triathlète australien avec un handicap physique à participer au Ironman à Hawaï. Au cours de sa vie, Ched participa à plus de 200 triathlons et 8 Ironmans. Il fut une grande inspiration pour Shayne.

 

Le tandem a eu un profond impact sur la vie de Shayne et l’a amené à l’étape suivante de sa vie de sportif : le triathlon. Le voisin de Shayne, Roger, est un fervent cycliste et lui a proposé de faire office de guide pour une sortie en tandem. Depuis, Shayne a participé à plusieurs semi Ironmans, avec un Ironman complet dans ses objectifs futurs.

 

Shayne a fondé le parkrun de Woy Woy en 2019 avec l’aide de l’association Achilles Australia, qui aide les personnes handicapées à profiter des aspects sociaux, récréatifs et des bienfaits sur la santé d’une vie active.

 

Il cherchait des gens avec qui courir pour s’entraîner pour son triathlon. Il a trouvé que parkrun était inclusif et bien organisé.

 

« Merci à parkrun de donner au coureurs malvoyants l’opportunité de courir n’importe où gratuitement » a déclaré Shayne.

 

Depuis, parkrun fait partie de sa routine familiale du week-end. Sa femme et ses filles sont toutes très impliquées dans le parkrun local, et sont régulièrement guides bénévoles pour les participants malvoyants. Le chien guide de Shayne, Bree (surnommé « possum »), participe aussi.

 

Shayne 2

 

Après le parkrun, ils ont leurs habitudes : petit-déjeuner et papotage avec leurs amis de parkrun.

 

« Nous nous sommes fait plein d’amis grâce à parkrun, c’est une communauté tellement remarquable et encourageante ».

 

Shayne et toute sa famille aiment faire du bénévolat.

 

« Si vous pensez un jour faire du bénévolat, en tant que guide pour malvoyants ou n’importe quel rôle, n’hésitez pas ».

 

#loveparkrun

 

Partagez si vous aimez:

turkey header

De quoi êtes-vous reconnaissant ?

Chaque année, les parkruns du monde entier célèbrent un événement spécial où ils peuvent organiser un parkrun supplémentaire exceptionnel en plus du samedi matin habituel.   Les Américains sont sur le point de célébrer Thanksgiving, une fête qui sera accompagnée d’un « parkrunday » spécial pour marquer l’occasion. Découvrons ensemble cette tradition.   Pendant une…

Scanning_cover photo

Scannage à partir d’appareils mobiles

Depuis le lancement du système de code-barres personnel en 2009, plus de 60 millions de cas de participation à parkrun ont été enregistrés à travers le monde.   Depuis lors, nous avons insisté sur le fait que pour enregistrer un temps, tous les finisheurs devaient présenter un code-barres imprimé (sous la forme d’une impression papier…